Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Prochaine guerre civile aux Etats-Unis ? Bullshit

Les médias occidentaux, y compris désormais à Washington même, donnent une importance considérable à ce qui leur paraît une offensive générale contre Donald Trump.

Ils laissent penser qu'une prochaine véritable guerre civile serait imminente aux Etats-Unis , du fait des conflits de plus en plus spectaculaires entre adversaires de Trump, apparemment décidés à l'abattre par tous moyens, les forces politiques non négligeables qui continuent à compter sur lui et une nébuleuse se disant socialiste, féministe et progressiste sociétale mais largement financée par le milliardaire George Soros, considéré par ses opposants, notamment en Russie, comme un architecte du chaos ?

C'est ce que semblent exprimer, notamment, les candidatures à la Chambre des Représentants pour les élections de novembre, dont l'issu, sans pouvoir remettre juridiquement en cause la présidence de Donald Trump, pourrait fragiliser sérieusement ce qui lui reste encore de pouvoir politique.

Des événements récents, abondamment commentés et sur lesquels nous ne reviendrons pas, semblent le montrer. Le plus spectaculaire est la publication par le New-York Times, organe avéré de l'Etat profond, d'un message émanant d'un haut personnage anonyme se disant membre éminent de la Maison Blanche, recommandant l'élimination de Trump, quasiment par tous moyens. Imaginerait-on en France qu'un collaborateur du président à l'Elysée, demande dans le journal Le Monde l'élimination à tous prix de l'actuel président de la République française ?

Il est évidemment difficile de préjuger de l'avenir politique de l'Amérique, à une époque où les certitudes les plus établies semblent vaciller. Nous pensons pour notre part qu'aucune guerre civile n'éclatera aux Etats-Unis et que Donald Trump pourra terminer relativement tranquillement son mandat. Cela tiendra au fait que les forces militaro-industrielles qui constituent l'Etat profond, souverain à Washington, ne voudront en aucun cas fragiliser, à travers Donald Trump, le pouvoir qu'elles exercent dans la société américaine.

Ceci notamment au moment où une véritable nouvelle grande puissance internationale, associant la Russie et la Chine, est en train de se mettre en place dans une grande partie du monde, jusqu'à présent soumise à la quasi-dictature de l'Empire américain.

L'Etat profond doit savoir par expérience que Donald Trump, aussi imprévisibles que soient ses foucades, reste finalement leur otage. Sur tous les théâtres internationaux, il n'a jamais véritablement montré de tendance à mettre en danger la domination américaine. Face au recul de celle-ci au Moyen-Orient, il n'a jamais cherché, en se rapprochant de Moscou et de Pékin, à rechercher un nouvel équilibre mondial. Il en sera de même dans le Pacifique sud.

De plus, Donald Trump reste fermement soutenu par environ 40% de l'électorat, qui n'acceptera jamais une guerre civile aux résultats imprévisibles. Quant à une prétendue opposition socialiste et féministe (?), en dehors de quelques discours pouvant rencontrer un certain succès sur l'Internet, et quelques représentant(e)s politiques spectaculaires, elle n'aura jamais assez de force pour s'imposer face aux actuelles forces dominantes, qu'elles soient républicaines ou démocrates.

A plus forte raison, elles seraient bien en peine de déclencher une guerre civile interne. Ce type d'opposition anti-démocratique ne s'improvise pas, et demande des moyens considérables. Ceci se traduit par le fait que nulle part dans le monde la moindre révolution politique n'ait jamais réussi à s'imposer, sauf en cas de circonstances extraordinaires. 

Aussi incapable de raisonner que soit, selon ses adversaires, Donald Trump, il doit être suffisamment bien informé et bien conseillé pour laisser passer l'orage. La domination de l'Etat profond américain, qui continue à s'appuyer discrètement sur lui, ne sera pas remise de sitôt en cause.

 

 

 

 

 

 

 

07/09/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire