Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Verra-t-on des armes nucléaires russes à Idlib ou ailleurs ?

Selon l'agence de presse iranienne Parstoday (Voir 1 ci-dessous) la Russie se préparerait à mettre en place des armes nucléaires tactiques (de faible intensité) susceptibles d'être utilisées en réponse à des attaques américaines, en Syrie ou ailleurs. Les manoeuvres Vostok 2018 serviraient notamment à préparer l'armée russe à l'utilisation de telles armes nucléaires.

Il ne s'agirait pas seulement de les utiliser en Syrie. Il devrait s'agir d'une réponse russe générale aux « sanctions américaines » et plus généralement aux pressions de Washington sur Moscou. La déclaration proviendrait du législateur russe  Vladimir Gutenev. Il aurait dit que la politique américaine de pression sur la Russie a franchi la « ligne rouge » et que Moscou devrait réfléchir à une réponse asymétrique, telle que le déploiement de ses armes nucléaires tactiques à l'étranger.

L'information est reprise, sans commentaires, par l'agence russe Tass 2) et sur d'autres sites.

Ces affirmations nous paraissent suspectes. Même si elles ont été faites par Vladimir Gutenev (qui d'aiileurs n'est en rien un porte-parole officiel  du Kremlin), on peut douter qu'elles correspondent à un changement dans la stratégie militaire russe. Celui-ci serait radical. Jamais les Russes, à commencer par Vladimir Poutine, n'ont prévenu qu'ils pourraient utiliser leurs armes nucléaires tactiques dans un conflit limité, comme celui se déroulant en Syrie, et moins encore pour répondre à des « menaces américaines ». Il s'agirait d'un emploi du nucléaire en première frappe contraire à tout ce que la Russie envisagerait officiellement concernant l'emploi de ces armes. Elles ne les utilisera, a-t-il été dit, que pour répondre en deuxième frappe à une première attaque nucléaire venant de l'armée américaine.

Certes, celle-ci s'est désormais dotée de telles armes, notamment sous forme de têtes de missile nucléaires. La Russie en ce cas devrait riposter, si elle en avait encore les moyens.

Mais nous pensons que les Américains eux-mêmes, s'il leur restait un rien de raison, n'iraient pas jusqu'à à utiliser ces armes en première frappe. Nous avons déjà indiqué qu'une seule tête nucléaire tactique, portée par un missile, provoquerait des dégâts comparables à ceux d'Hiroshima. Inévitablement il en résulterait, du fait de la réponse inévitable de l'adversaire, une escalade pouvant conduire en quelques heures à une guerre atomique mondiale d'anéantissement.

Mais après tout, rien n'est impossible. C'est ainsi que pourrait rapidement disparaître l'humanité, emportée par l'ubris des technologies militaires.

Références

  1. http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i70209-la_surprise_russe_%C3%A0_idlib

  2. http://tass.com/politics/10186052


 


 


 

02/09/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire