Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Total renonce au pétrole iranien. Trump a-t-il gagné ?

On vient d'apprendre que Total renonce, pour ne pas encourir les « sanctions » américaines, à ses projets d'investissements pétroliers en Iran.

Il est évidemment déplorable de voir que l'Union européenne est incapable de s'opposer à cette politique de  « sanctions » américaines, alors que sa puissance lui permettrait de le faire. Mais au-delà de ce point, peut-on considérer que la fureur verbale de Trump à l'égard de Téhéran commence à avoir des effets concrets ?

Certainement pas. C'est Trump qui se sanctionne lui-même. Total, obligé de quitter l'Iran, disposera de plus de ressources pour développer ses investissements dans le pétrole arctique russe, au grand plaisir de Poutine. Ceux-ci sont concrètement beaucoup plus menaçants pour les intérêts américains que ne peut l'être l'Iran.

Par ailleurs, il est clair que la Chine, avec toute sa puissance, n'attendait que cet évènement pour prendre pied sur le marché iranien. Pékin à Téhéran rendra l'Iran encore plus intouchable au plan militaire et diplomatique qu'elle ne l'est déjà.

On peut être le Président des Etats-Unis, avec toute sa puissance militaire, sans être nécessairement perspicace. C'est ainsi que les guerres se perdent.

Note

Voir sur ce sujet, deux points de vue intéressants, bien que parfois discutables

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2244602

http://www.lpoint.fr/monde/sanctions-en-iran-comment-la-france-peut-proteger-ses-entreprises-07-08-2018-2241961_24.php

22/08/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire