Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Le Pentagone est-il devenu impuissant ?

Cette question pourrait être formulée autrement : " Malgré le budget militaire le plus élevé du monde, les Etats-Unis peuvent-ils se permettre d'attaquer tel ou tel pays contestant sa politique ?"

La question de l'impuissance militaire de Washington  a été récemment posée à propos de l'Iran. Malgré les pressions incessantes des néo-conservateurs (neocons) américains pour que Donald Trump attaque militairement l'Iran, comme il n'avait cessé de menacer de le faire, lors de sa campagne électorale et depuis, en tant que président, les analystes sérieux affirment désormais qu'il ne le fera jamais.

On lit par exemple dans DeDefensa, en date du 05/08, http://www.dedefensa.org/article/absence-de-pertinence :
" Dès lors, la description d'une attaque de l'Iran contre “l'Iran seul” relève d'une improbabilité extrêmement élevée, parce que tout le monde sait bien que la situation deviendrait complètement imprévisible dès la première bombe lancée

Nous avons nous-même indiqué, à propos de la tentative d'attentat contre Nicolas Maduro, qu'il serait très improbable que les Etats-Unis décident d'intervenir militairement dans ce pays, malgré les demandes incessantes des neocons en ce sens, ce du moins tant que Moscou, qui l'avait jusqu'ici toujours fait, lui maintiendra son appui http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=3145&r_id=&t=Le%20V%E9n%E9zu%E9la%20sera-t-il%20abandonn%E9%20par%20ses%20alli%E9s%A0?%A0%A0

La raison en est, pour reprendre la phrase précédemment citée, parce que tout le monde sait bien que la situation deviendrait complètement imprévisible dès la première bombe lancée

Lorsque l'on examine d'autres parties du monde avec lesquels Washington est en conflit, la même constatation s'impose. Jamais les Etats-Unis n'attaqueront la Chine, ou l'une quelconque de ses bases en Mer de Chine Méridionale.  non plus que sa voisine la Corée du Nord. De même, ils n'attaqueront sans doute jamais, malgré les pressions d'Israël, l'Iran, déjà citée, la Syrie de Bashar al Assad ou même le Hezbollah, sans mentionner évidemment la Turquie. On se souviendra qu'au moment où la France, aveugle de servilité, envisageait d'envoyer des Rafales bombarder Damas, ce fut Washington lui-même qui l'avait arrêtée, de peur de ripostes russes certaines.

Quant à mener des guerres dite de 4e génération contre des Etats ou des groupes militants terroristes, les moyens de défense classiques suffisent, s'ils sont bien employés.

A quoi bon dans ce cas dépenser tant de dollars, prélevés sur les contribuables américains, s'ils ne servent qu'a entretenir des bases militaires inutiles, notamment autour de la Russie, et surtout à financer l'achat de tant d'équipements, sans mentionner de coûteuses recherches scientifiques, qui seraient bien plus utiles dans le secteur civil ?

Pour décourager, dira-t-on, d'éventuelles attaques de la Russie ou de la Chine ? Personne de sérieux ne peut utiliser cet argument, sachant que la Russie et la Chine ont bien d'autres problèmes internes à régler qu'à courir le risque d'une guerre avec les Etats-Unis en Europe ou en Asie, susceptible de très vite dégénérer en guerre mondiale.

La réponse est simple. Même si stratégiquement, le Pentagone est devenu impuissant, ses dépenses militaires servent à financer, entre autres, les industriels de la défense américains, très puissants politiquement. Compte tenu du déficit budgétaire croissant de l'Etat fédéral et des collectivités publiques, imposant des restrictions de dépenses considérables, ce sont les investissements militaires seuls qui peuvent échapper à l'austérité et aux revendications des contribuables.

 

 

06/08/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire