Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Archéobiologie. Une étonnante durée de survie

Des vers nématodes reprennent vie après une hibernation de 40.000 ans. Ces vers sont nés à la fin de l'homme du néandertal. Ils sont entrés en hibernation pour résister au froid de la dernière grande glaciation européenne.

Une équipe de chercheurs russes en collaboration avec l'université de Princeton viennent de ramener à la vie deux nématodes emprisonnés dans la glace depuis plus de 40.000 ans, soit la fin de l'époque Pléistocène. À ce jour, ces deux vers sont donc les animaux vivants les plus âgés ayant vécu sur Terre. 

Leur découverte, publiée dans la revue Doklady Biological Science, de mai 2018, reprise par Springer (voir référence ci-dessous) provient de deux échantillons de glace, l'un prélevé à 30 mètres de profondeur sous lr permafrost des rives du fleuve Kolyma, au nord-est de la Sibérie et estimé à 32.000 ans, l'autre issu des bords de l'Alazeya (également en Sibérie), à 3,5 mètres de profondeur et daté de 41.700 ans (à plus ou moins 1.400 ans près).

Ceci pourrait confirmer l'hypothèse de la présence probable d'organismes semblables sur des planètes, même froides. Le processus cellulaire ayant permis à de tels vers de survivre dans ces conditions serait intéressant à connaître en détail. Mais pour le moment, l'on ne dispose que de simples suggestions.

Reférence

Viable Nematodes from Late Pleistocene Permafrost of the Kolyma River Lowland

Abstract

We have obtained the first data demonstrating the capability of multicellular organisms for longterm cryobiosis in permafrost deposits of the Arctic. The viable soil nematodes Panagrolaimus aff. detritophagus (Rhabditida) and Plectus aff. parvus (Plectida) were isolated from the samples of Pleistocene permafrost deposits of the Kolyma River Lowland. The duration of natural cryopreservation of the nematodes corresponds to the age of the deposits, 30 000–40 000 years.


 

04/08/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire