Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

La France va accueillir des « casques blancs »

Le ministère français des Affaires étrangères a annoncé le 23 juillet que la France «prendra sa part dans l'accueil des Casques blancs » .

 Dans la nuit du 21 au 22 juillet en effet, plus de 400 Casques blancs, décrits comme des «secouristes volontaires» dans de nombreux médias, avaient été évacués par Israël vers la Jordanie alors qu'ils «semblaient pris au piège face à l'offensive de Damas dans le sud syrien», selon les termes employés par l'AFP.

En parallèle de la position française, le gouvernement syrien a pour sa part fermement condamné l'exfiltration des Casques blancs par Israël.

«Les mots de condamnation ne suffisent pas à exprimer la colère de tous les Syriens face à ces complots méprisables et au soutien sans limite apporté par les pays occidentaux, Israël et la Jordanie à l'organisation des Casques blancs», a fait savoir une source du ministère syrien des Affaires étrangères, citée par l'agence de presse Sana.

«L'opération criminelle menée par Israël [...] a montré la véritable nature [de l'organisation]», poursuit la source, assurant que Damas avait «déjà mis en garde contre les dangers [de cette organisation] pour la sécurité et la stabilité du pays et de la région, en raison de sa nature terroriste».

Moscou et Damas accusent régulièrement les Casques blancs de proximité avec des groupes djihadistes comme le Front al-Nosra (lié à al-Qaïda), notamment en raison de la présence de leurs membres uniquement en zone rebelle armée. Selon eux « les Casques blancs sont entièrement intégrés dans les régions contrôlées par les terroristes. Ils fournissent des soins médicaux aux terroristes, ils acheminent les équipements par la Turquie dans les régions terroristes [...] Ils ont été filmés participant à l'exécution d'un civil à Alep. Ils diffusent des vidéos, sur leurs pages dans les réseaux sociaux, des exécutions de soldats et de civils arabes».

L'accueil des Casques Blancs par la France, malgré leurs liens évidents avec les djihadistes, ne pose aucun problème au gouvernement français. Il cède en cela une nouvelle fois aux pressions de Washington, pour qui la lutte contre les Russes en Syrie comme contre le gouvernement de Bashar al Assad, est devenue un but prioritaire, à défaut de l'impossibilité où les Etats-Unis se trouvent actuellement de mener des opérations militaires.


 


 

24/07/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire