Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La Corée du Nord n'abandonnera jamais son arsenal nucléaire

Elle n'abandonnera jamais ni son arsenal nucléaire ni son arsenal de missiles intercontinentaux (ICBM). Depuis 10 ans, elle y a consacré toutes ses ressources disponibles, sacrifiant pour ce faire l'amélioration du niveau de vie des Coréens.

Après son « historique » première visite à Pyonyang le 6 et 7 juillet en vue de mettre en place un plan concret en vue de la « dénucléarisation complète » de la péninsule coréenne le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a annoncé que des progrès importants avaient été faits en ce sens. Le Nord apparemment semble avoir vu les choses différemment. Il vient d'annoncer sur son site officiel 1) que l'attitude américaine était regrettable, inspirée par des méthodes de gangsters. Les optimistes pensent que cette déclaration belliqueuse était destinée à fixer des bases de négociations avec Washington. Mais, à supposer que dialogue il y ait, de nombreux faits montre que la Corée du Nord n'abandonnera jamais ses armes nucléaires ou détruire ses missiles.

Un article que vient de publier le site Asia Times, généralement bien informé, explique pourquoi. Nous y renvoyons le lecteur. 2) Il est de fait que la Corée du Nord, comme nous l'avons nous-même plusieurs fois écrit, considère que ce serait un suicide face à la présence militaire américaine en Corée du Sud, présence appuyée par de nombreuses têtes nucléaires et les missiles capables de les envoyer sur Pyongyang. Si dialogue il y avait, il ne remettrait pas en cause cette base de départ. En conséquence Donald Trump, qui s'était vanté d'obtenir la dénucléarisation irréversible et totale de la Corée du Nord, sera obligé d'en revenir à ses menaces de destruction ayant alerté l'opinion internationale, y compris à Pékin et Moscou.


Nous pensons que les gouvernements devraient considérer que tout ce bruit relève d'une simple guerre psychologique. Jamais Kim Jung Un ne fera de son propre chef le geste suicidaire consistant à attaquer la Corée du Sud et les Etats-Unis, avec des armes classiques comme a fortiori avec une bombe nucléaire. Par ailleurs, aussi belliqueux que soit Donald Trump, poussé à la guerre par le complexe militaire américain, il ne devrait pas prendre le risque de « détruire » la Corée du Nord, selon le terme qu'il a employé. Une telle destruction entraînerait une réponse massive de la Chine et de la Russie, à commencer par les bases militaires américaines dans le Pacifique. Un conflit nucléaire pourrait en résulter, signifiant selon le terme une destruction mutuelle assurée.

Il est certain par contre que si Pyong Yang renonçait effectivement à son arsenal nucléaire et balistique, il ne faudrait pas 8 jours avant qu'il ne soit réduit en une plate-forme passive, utilisée par Donald Trump pour se donner des atouts importants dans une guerre non seulement commerciale mais militaire avec la Chine. Celle-ci reste la grande idée de son programme stratégique et de ceux qui le soutiennent.

C'est pourquoi nous ne perdrons pas de temps en ce qui nous concerne à discuter ici des progrès ou des reculs de la négociation américaine avec la Corée du Nord. Il ne s'agit pas d'un sujet méritant de retenir l'attention.

Références

1) En coréen http://www.kcna.kp/kcna.user.article.retrieveNewsViewInfoList.kcmsf#this

2) http://www.atimes.com/article/time-to-get-real-north-korea-will-not-denuclearize/?utm_source=The+Daily+Report&utm_campaign=e12ba6af17-EMAIL_CAMPAIGN_2018_07_10_01_32&utm_medium=email&utm_term=0_1f8bca137f-e12ba6af17-31599777

  1.  

 

 

 

10/07/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire