Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Nouvelles considérations concernant les missiles hypersoniques russes

Les nouveaux missiles hypersoniques russes (10 à 20 fois la vitesse du son) sont généralement considérés par les experts comme une arme redoutable, déclassant toutes les autres armes occidentales.

Nous avions nous-mêmes, dès leur annonce par Vladimir Poutine le 1er mars 2018, indiqué qu'ils conféraient aux Russes un avantage stratégique tel qui empêcherait longtemps les Etats-Unis de continuer à dominer le monde http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2936&r_id=

L'on trouve sur le site de l'agence d'information The Duran, considérée comme fiable, de nouvelles précisions concernant les missiles hypersoniques russes, notamment le plus médiatisé d'entre eux, le Kinzhal (Mach 10) qui sera suivi de l'Avangard (Mach 20) Le Kinzhal poursuit aujourd'hui des essais considérés comme très satisfaisants. Il s'agit déjà, lancés de plate-formes telles que le bombardier capable de vols transatlantiques Tupolev Tu-223 s d'une arme pouvant atteindre les Etats-Unis, sans mentionner leurs flottes très coûteuses de porte-avions.  http://theduran.com/kinzhal-hypersonic-successfully-tested-from-russian-bomber/?mc_cid=1bdc18cf55&mc_eid=c88862f7f8

L'on a su depuis que les Russes, dans le cadre de leur coopération avec la Chine, pourraient en doter l'armée chinoise. Mais la Chine n'a pas attendu pour développer de telles armes, qui lui donneront sans grandes dépenses une supériorité certaine sur les Etats-Unis en Mer de Chine ou sur des alliés de l'Amérique, en premier lieu le Japon.

Le Pentagone, d'abord surpris, n'a pas tardé à en prendre acte. L'industrie militaire s'efforce de mettre au point rapidement de telles armes, mais un retard dans ces domaines ne se récupère pas facilement.

Les Japonais sont-ils aveugles ?

Ceci n'empêche pas le complexe militaro-industriel américain de continuer à fournir à ses alliés, fort cher d'ailleurs, des systèmes de missiles antimissiles désormais déclassés, tels que l'Aegis. Les affaires sont les affaires. Or l'on vient d'apprendre que les Japonais, utilisateurs de l'Aegis, ont décidé de consacrer quelques milliards de dollars à un nouveau radar américain visant à perfectionner les Aegis dont ils sont dotés. Ce radar pourrait identifier à de plus grandes distances et plus rapidement les missiles classiques pouvant les menacer, en provenance notamment de Chine.

On s'étonnera de voir les Japonais, généralement bien informés, consacrer de telles sommes à un radar de ce type qui sera impuissant confronté à un Kinzhal. Il est vrai qu'il faudrait de nombreux Kinzhal envoyés en flotte pour représenter un danger sérieux. Ni la Russie ni la Chine n'en seraient actuellement capables. http://theduran.com/japan-to-drop-billions-on-american-missile-defense-radar-purchase/?mc_cid=f3d3012b4f&mc_eid=c88862f7f

Mais les choses pourraient changer si des Kinzhal, qui sont des missiles lourds, étaient dotés de têtes nucléaire miniaturisées, du type de celles que les Américains envisagent de vendre à leurs alliés. Inutile de préciser que si un seul d'entre eux, échappant aux plate-formes Aegis japonaises, pouvait atteindre le Japon, celui-ci serait mis hors course. Or, arrivant à Mach 10 et capable, même à ces vitesses, de changer à basse altitude de trajectoire et d'objectifs, le Kinzhal paraît pour de longs mois être une arme imparable. Les Japonais comme les Américains ne peuvent l'ignorer.

Ils se rassurent sans doute, non sans raisons d'ailleurs, en considérant que ni les Russes ni les Chinois ne prendraient la responsabilité d'une première frappe nucléaire. Les tensions internationales sont loin d'être arrivées à ce point. Ceci laissera longtemps la possibilité d'imposer aux contribuables américains et japonais l'acquisition d'antimissiles Aegis ou de leurs successeurs, utilisant des radars de plus en plus performants, mais de plus en plus coûteux. Les affaires resteront encore longtemps les affaires.

04/07/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire