Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Le mythe suspect de l' « ultra-droite »

Que cache la campagne d'opinion dénonçant en France les visées d'une prétendue ultra-droite ?

L'ancien policier français Sébastien Jallamon, démis de ses fonctions pour des raisons obscures, vient de publier sur le site Riposte Laïque un article très inquiétant : Menace terroriste de « l'ultra droite » : un enfumage de plus ? https://ripostelaique.com/menace-terroriste-de-lultra-droite-un-enfumage-de-plus.html

Nous ne sommes pas suffisamment naïfs pour penser qu'il n'existe pas en France, notamment au sein des forces de l'ordre, police et même militaires, des milieux dits autoritaires souhaitant que les institutions s'affranchissent des contraintes constitutionnelles actuelles les empêchant, selon eux, de combattre efficacement les ennemis de l'Etat, notamment le terrorisme islamique. Beaucoup envient à cet égard la liberté dont dispose en Russie Vladimir Poutine.

Mais aucun, que l'on ne sache, ne s'est impliqué dans des opérations clandestines menées au nom de l'extrême droite pour organiser des attentats contre les musulmans . Compte tenu du soutien politique dont disposent les 25 à 30% de Français musulmans, l'opération se serait retournée contre eux.

L'aspect inquiétant de cette campagne contre l' « ultra-droite » est qu'elle ne permet pas aux forces de l'ordre de rechercher les membres de l'Etat Islamique qui tentent de pénétrer l'Etat, y compris la police et certaines unités militaires. Or cette guerre de l'ombre est déjà bien engagée en France pour subvertir les défenseurs d'un ordre républicain se voulant laïque. Les accuser sans aucue preuve sérieuse de préparer des attentats terroristes sur le mode des attentats islamiques permettra de les désarmer à l'avance.

La très grave question qui se pose aujourd'hui à propos de ces accusations contre l' « ultra droite » est de savoir si le gouvernement français soutient ou non les campagnes visant à déconsidérer les institutions dans la guerre indispensable contre la pénétration en France des intérêts financiers et géopolitiques se revendiquant de l'islamisme.

Il ne faudrait pas en effet inquiéter nos « amis » que sont les Etats du Moyen-Orient riches en pétrole. Ce sont eux aussi, ne l'oublions pas, qui sont nos « alliés » dans la guerre américaine menée contre la Russie.

27/06/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire