Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Les « ONG » du Migrants-business. De qui se moque-t-on ?

Un second navire, bien équipé pour « sauver » des migrants en mer, vient de faire apparition en Méditerranée. Il va concurrencer à cette fin l' "Aquarius " dont le monde entier a parlé ces derniers jours et qui deviendra plus célèbre que l 'Arche de Noé.

Il s'agit du Lifeline, appartenant à l'ONG allemande du même nom. Celle-ci dispose d'un autre navire destiné lui aussi au « secours aux migrants en mer ». Une troisième ONG, avec elle elle aussi aussi un navire, se prépare à rejoindre cette noble cause.

Quand on sait le prix de tels navires, tant pour l'acquisition que pour l'armement et l'entretien à la mer, on doit parler d'une nouvelle forme de Charité-business, le Migrants-business. Autrement dit, des hommes d'affaires ont compris qu'ils pouvaient faire des profits faciles en exploitant le bon cœur des européens voulant se faire pardonner d'avoir eu des ancêtres colonisateurs en Afrique.

Pour cela, il suffit de faire affaire avec des passeurs qui désormais prolifèrent en Méditerranée. Ceux-ci verseront à l'ONG, ou à ceux qui s'abritent derrière ce terme, quelques milliers d'euros pour migrants récupérés en mer, après avoir coulé les embarcations pneumatiques surchargées de candidats à l'entrée en Europe.

Il n'échappe plus à personne que ces migrants, composés généralement de jeunes adultes mâles, avec quelques mères de famille pour la photo, se ruinent en Afrique pour trouver le prix de la traversée exigé par les passeurs. Contrairement à ce que l'on dit, le travail rémunéré ne manque pas en Afrique pour celui qui a le courage de s'y investir. Mais l'entrée illégale en Europe est considérée comme une façon, certes un peu risquée mais apparemment plus facile, de gagner sa vie. Les candidats ne manquent pas, non plus que les sommes destinées à rémunérer les passeurs.

Le nouveau gouvernement italien fait scandale en refusant désormais d'accueillir dans ses ports de nouveaux Aquarius. Mais bien évidemment les autres gouvernements européens refusent de venir au secours de l'Italie. On les comprend d'ailleurs car de telles générosités provoqueraient, comme l'on dit, de tels appels d'air que ce seraient vite des centaines de milliers de migrants qui prendraient le chemin de l'Europe, certains d'être recueillis.

On attend avec intérêt la « solution diplomatique » que les gouvernements européens et l'Union ont promis d'apporter à ce problème. Mais on peut penser que les contribuables européens, sachant qu'ils en supporteront finalement le coût, ne seront pas très enthousiastes pour financer le Migrants-business.

Ceci dit, tout laisse penser qu'aux Etats-Unis notamment, la CIA toujours intéressée par ce qui peut détruire les gouvernements européens qui commencent à refuser la colonisation américaine, n'est pas innocente dans le financement des prétendues ONG.

Voir au 23/06
https://fr.news.yahoo.com/navire-lifeline-attend-mer-230-migrants-solution-diplomatique-083818352.html

Courrier reçu au 23/06 , 18h

Un peu de lucidité, face à la gravissime question de l' immigration, cas de conscience cornélien car le coeur y est clairement en conflit avec la raison: en fait les ONG, avec les meilleures intentions du monde, mais avec une grande naïveté, sont devenues , sans vraiment  s'en rendre compte, complices des passeurs, allant chercher les migrants à la limite, ou même souvent   à l'intérieur des eaux territoriales libyennes, où les mafias les ont délibérément  abandonnés, sachant que  les bonnes âmes européennes prendraient le relai...!

Il n'y a aucune raison que le phénomène s'arrête, compte tenu de la situation économique des pays d'origine et de la pérennité de la   pression migratoire ,  de la puissance des réseaux mafieux qui organisent ce trafic et de la multiplication des ONG humanitaires qui s'impliquent de plus en plus. De tous temps les phénomènes migratoires ont été à la source de bouleversements  majeurs dans l'équilibre du monde et ont souvent engendré des guerres  , n'oublions pas que celle de 39-45 est née, entre autres, de la revendication allemande d'un “lebens raum” à la mesure de sa population.

Il n'est pas besoin d'avoir fait l'Ecole de guerre pour comprendre l'engrenage conflictuel dans lequel le monde est désormais engagé. Il est clair que tout cela se terminera par le refus généralisé d'une immigration que les peuples d'Europe ne supporteront plus, l'Europe centrale et orientale, désormais suivie par l'Italie et dans une certaine mesure par l'Allemagne , sont en fait les premières à l'avoir exprimé, il est évident qu'elles seront  rejointes d'ici peu par la plupart des pays d'Europe pour qui la solution ne consiste pas à transférer la population africaine sur le territoire européen... 

Pour difficile que cela soit au plan moral , il faudra bien en venir à remettre  sur la terre africaine  les malheureuses victimes de ce scandaleux trafic mafieux, ce que du reste font d'ores et déjà les garde-côtes Libyens. Mais plutôt que de se  culpabiliser et de se gausser de l' incapacité de l'Union Européenne  à trouver une solution, dénonçons l'incurie des Etats d'origine qui sont incapables, plus de 60 ans après une indépendance qu'ils ont revendiquée avec tant de virulence, d'assumer leurs propres responsabilités vis-à-vis de leurs ressortissants. Imposons leur des conditions drastiques pour bénéficier de l'aide au développement que l'Union Européenne( eh! oui,  l'UE est le plus grand fournisseur d'aide publique de la planète avec plusieurs dizaines de milliards d'Euro à chaque mandature ...) leur déverse déjà généreusement depuis des décennies.

Mais allons plus loin et finançons un véritable plan Marchal pour sauver l'Afrique de la misère, assorti de mesures de contrôle exigeantes, d'objectifs à atteindre selon un calendrier précis et d'engagements réciproques contraignants. Certains y verront un néocolonialisme Européen..., mais quand les Etats sont défaillants, le droit d'ingérence ne peut être exclus, dès lors qu'il en va de la paix du monde ( car c'est bien de celà qu'il s'agit) ...

Telle pourrait être la solution à cette difficile question  qui, en tous cas, ne trouvera son issue ni en accusant les peuples d'un honteux populisme, ni en s'engageant dans une fuite en avant suicidaire pour l'équilibre Européen.

Général (ER) Jacques F.L. 

Nous préférons ne pas nommer directement l'auteur de ce message, qui va tout à fait dans notre sens, et que nous remercions. Europe solidaire

Voir aussi

http://theduran.com/italys-migrant-crackdown-reveals-fractures-within-the-eu/?mc_cid=c3833c540c&mc_eid=c88862f7f8

23/06/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire