Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Vers une intervention militaire américaine directe au Yémen

Selon le Wall Street journal du 3 juin, référencé ci-dessous, le Pentagone examine actuellement la possibilité d'intervenir directement, avec des troupes au sol, pour soutenir l'offensive de l'Arabie saoudienne et des Emirats Arabes unis visant à éliminer entièrement du Yémen les forces dites rebelles des Houthis, qui jusqu'ici avaient opposé une résistance victorieuse à l'offensive saoudienne.

Celle-ci est arrivée aujourd'hui aux abords du port yéménite de Hodeida sur la côte occidentale du Yémen. Ce port est actuellement sous contrôle des forces houthis, ainsi que les provinces du nord- ouest, incluant la capitale de Sana'a. Malgré des bombardements incessants, appuyés par l'aviation américaine et ayant entraîné des milliers de morts civiles, les Saoudiens sont incapables de progresser.

Une bataille pour la prise de Hodeida constituerait une menace directe pour la population de la cité, soit 400.000 personnes. De plus cette opération menacerait la survie de millions de Yéménites vivant dans les territoires voisins, pour qui le port de Hodeida est le seul accès à la mer. Grâce à cette voie ils importent 90% de leur nourriture. Ils s'ajouteront aux 8 millions de yéménites qui sont déjà à la limite de la survie faute de nourriture, dans ce que le représentant des Nations Unis a décrit comme la pire crise humanitaire de l'histoire récente.

Pour le secrétaire général de l'ONG hollandaise Norvegian Refugee Coucil, présent sur le terrain, une bataille dans Hodeida serait comparable à une bataille dans Rotterdam ou Anvers. Un médiateur de l'ONU, Martin Griffiths, vient d'arriver à Hodeida pour proposer que le port soit mis sous contrôle des Nations Unis. Il est peu probable que les Houthis acceptent cette proposition. D'ores et déjà cependant les Saoudiens et leurs conseillers américains ont déclaré que ce n'est pas un contrôle international sur Hodeida qu'ils recherchent, mais l'élimination des Houthis s'y trouvant retranchés.

L'article du Wall Street Journal indique que les discussions ayant lieu au Pentagone concernant une aide directe aux Saoudiens écartent les considérations humanitaires. Pour les militaires américains, la guerre au Yémen s'éternisera sans l'intervention américaine. Or selon eux, il est temps d'éliminer les Houthis et de prendre le contrôle de la totalité du Yémen, sans prendre en considération les victimes dites collatérales.

Cet acharnement s'explique parce que les Houthis sont actuellement aidés par l'Iran. Mais cela ne suffirait pas pour justifier la présence de l'armée américaine au Yémen. Beaucoup d'observateurs pensent que l'opération s'inscrirait dans la préparation d'une guerre contre l'Iran. Cette guerre a toujours été présentée par Donald Trump comme indispensable à la sécurité des Etats-Unis. Inutile de dire que Moscou, malgré le désir d'apaisement de Vladimir Poutine, ne pourrait pas manquer de réagir

Référence

Wall Street Journal 3 juin 2018 U.S. Weighs Expanding Military Role in Yemen War
United Arab Emirates seeks direct U.S. help to capture Red Sea port from Iran-backed Houthi fighters
https://www.wsj.com/articles/u-s-weighs-expanding-military-role-in-yemen-war-1528064393

 

 

 

05/06/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire