Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Rome: la nouvelle majorité capitule devant Bruxelles et Washington

Giuseppe Conte a renoncé le dimanche 27 mai au soir à diriger le gouvernement d'union dite anti-Systeme rassemblant le Mouvement Cinq Etoiles et la Ligue du Nord. Il semble que cette Union elle-même soit en voie de se dissoudre.

Dans un article précédent, Italexit en vue http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=3049&r_id=&t=Italexit%20en%20vue%A0? , nous indiquions qu'après avoir douté des chances de réussite de cette union, nous pensions qu'elle paraissait avec la désignation de Giuseppe Conti comme candidat au poste de Premier ministre, susceptible de prendre le pouvoir.

L'affaire semble ce soir au point mort, pour des raisons qui demeurent obscures. On parle de nouvelles élections qui rebattraient les cartes.

Mais nos contacts à Rome nous indiquent que cet échec est le produit d'une incroyable coalition d'intérêts provenant des milieux italiens ne voulant à aucun prix une sortie de l'Union européenne compte tenu des bénéfices qu'ils y trouvent. Ces intérêts se conjuguent avec ceux qui financés par les Etats-Unis refusent toute perspective d'un éventuel rapprochement avec Moscou.

Il y a tout lieu de penser que l'Italie rentrera rapidement dans la norme atlantiste qui est celle de l'ensemble des gouvernements européens, à l'exception peut-être de la Hongrie. La leçon sera comprise par d'éventuels mouvements politiques dans d'autres pays tentés par une reprise d'indépendance à l'égard de Bruxelles et de Washington.

 

 

 

27/05/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire