Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Les Kalibr(s) russes sans équivalents actuels aux Etats-Unis

Une nouvelle fois, il faut s'étonner de l'incapacité qu'a eu le Pentagone à développer des missiles de croisière américains capables des performances des Kalibr russes, ainsi d'ailleurs que de systèmes anti-missiles appropriés. Ceci malgré un budget de 21 fois mille milliards de dollars dépensé entre les années 1998 et 2015 1)

Pourtant le Pentagone, grâce à un système d'espionnage sans égal au monde, connaissait tout de ces missiles, dont les premières versions avaient été mises au point sous l'ère soviétique.

Aujourd'hui, Washington le regrette amèrement. La flotte d'attaque qu'il vient de déployer en Méditerranée se heurte à une escadre d'attaque russe équivalente désormais présente dans les mêmes eaux. Mais celle-ci est abondamment pourvue de missiles Kalibr contre lesquels les navires américains ne peuvent se défendre. Un seul d'entre eux, bien placé, peut rendre un porte-avions américain inutilisable en endommageant son pont d'envol.Ceci oblige les américains à se tenir à des distances telles des Russes et de la côte syrienne qu'ils sont pratiquement désarmés 2).

L'imprévoyance américaine est-elle due au hasard ?

Dans les affrontements entre grandes puissances militaires, il n'y a pas de hasard. Elles disposent de suffisamment de stratèges pour tout prévoir. Une nouvelle fois, nous devons nous demander si l'Etat profond américain qui a depuis les origines manifesté la volonté de détruire la Russie avant qu'elle n'ait eu le temps d'utiliser ses contre-mesures nucléaires, ne cherche pas ainsi l'occasion d'une attaque nucléaire de première frappe visant Moscou. En ce cas, le prétexte pourrait être offert par une frappe de Kalibr russes contre par exemple les navires lance-missiles des classes Ticonderoga et Arleigh Burke présents dans l'escadre américaine désormais située au large de la Syrie.

Il faut savoir que la future génération de missiles russes hypersoniques, prévue pour entrer en service vers 2020, dépassera très largement les performances du Kalibr. Il ne semble pas pour le moment que le Pentagone puisse lui opposer une défense sérieuse 3).
 

Notes

1) http://www.dedefensa.org/article/21000000000000-abracadabra

2) https://fr.sputniknews.com/defense/201805211036471474-russie-mediterranee-escadre-d-attaque/

3) https://russia-insider.com/en/checkmate-russias-hypersonic-missile-ready-war-2020/ri23505

Référence
Missile Kalibr
https://fr.wikipedia.org/wiki/Kalibr_3M-54

Le Kalibr est un système de missiles multirôles développé par le Bureau d'étude Novator pour la Marine soviétique puis russe. Son code OTAN est SS-N-27, SS-N-30. Deux variantes existent : l'une tirée à partir de navires de surface (Club-N), l'autre de sous-marins (Club-S). Le système est conçu pour accepter plusieurs types d'ogives selon les missions : lutte antinavire ou attaque au sol. Il est faiblement détectable en raison de son faible diamètre et de l'utilisation d'un revêtement absorbant les émissions radar.

Le 3M-54 Club est un système modulaire décliné en 5 versions avec chacune une ogive et un système de guidage différent dont la portée pour l'exportation est limité à 300 km pour respecter le régime de contrôle de la technologie des missiles :

  • 3M-54E - Version antinavires, longue de 8,22 m avec une charge de 200 kg et une portée de 220 km. Sea-skimming hypersonique en phase terminale: vole tout d'abord à vitesse subsonique puis devient supersonique (Mach 2,9) en phase terminale, volant à 5 m de la surface et capable de manœuvres évasives à forte incidence afin d'éviter la détection radar ou infrarouge de la cible. Son habilité à attaquer un groupe aéronaval inquiète très fortement l'US Navy 4,5 ;

  • 3M-54E1 - Version antinavires, longue de 6,2 m avec une charge de 400 kg et une portée de 300 km. Sea-skimming supersonique en phase terminale ;

  • 3M-14E - Version d'attaque au sol à guidage inertiel, longue de 6,2 m avec une charge de 400 kg et une portée de 1 500 à 2 500 km. Subsonique en phase terminale ;

  • E1 - Version anti-sous-marine à lancement vertical d'un sous-marin, longue de 8 m avec une charge de 76 kg et une portée de 50 km ;

 

22/05/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire