Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

La Russie et l'Iran

Sayed Asan, qui est généralement bien informé autant que nous puissions juger, dénonce dans l'article référencé ci-dessous, qu'il faut lire malgré sa longueur, les « mensonges » d'Israël concernant les frappes iraniennes alléguées menées par la Force Al-Quds des Gardiens de la Révolution, consistant en un tir de missiles contre des positions israéliennes dans le Golan.

Quatre de ceux-ci auraient été « interceptés par le Dôme de Fer » israélien et les autres se seraient écrasés en territoire syrien, aucun dégât n'étant recensé en Israël. Israël aurait répondu à cet acte d'agression  inédit par une opération de grande envergure  qui aurait détruit « l'ensemble de l'infrastructure iranienne en Syrie », afin de dissuader la République Islamique de toute velléité de frappe future.

Sayed Asan ou Hassan est un militant de la cause palestinienne, enseignement, traducteur et blogueur. Il a publié de nombreux articles en français dans Agoravox. Inutile de dire qu'il n'est en rien un ami d'Israël dont il ne cesse de dénoncer la politique « coloniale » en Palestine et dans le Golan. Ceci ne veut pas dire qu'il ne fournit pas régulièrement des arguments relativement objectifs permettant de juger la situation au Moyen Orient. Il se fait dorénavant un avocat du rôle de la Syrie et surtout de l'Iran pour résister aux opérations d'Israël visant à étendre son emprise sur l'ensemble de la zone.

Dans l'article cité, il vise à montrer que la frappe iranienne, menée également pour le compte de son alliée la Syrie de Bashar al Assad, n'était qu'une riposte à une centaine de frappescondites  précédemment contre la Syrie et la présence, d'ailleurs très exagérée par les Etats-Unis et Israël, de l'Iran sur le territoire syrien. Il montre également que cette frappe iranienne en représailles avait atteint beaucoup plus d'objectifs en Israël qu'annoncé par Tel Aviv.

L'article montre également in que la riposte israélienne a été loin d'être un succès. Selon les radars russes, plus de la moitié des 60 missiles tirés par 28 F-15 et F-16 israéliens ont été interceptés. L'armée syrienne n'aurait recensé que 3 morts et 2 blessés, ainsi que des dégâts matériels sur les installations militaires très limités.

En fin d'article, l'auteur s'interroge sur les futures réactions de la Russie en cas de reprise des attaques israéliennes contre Téhéran, pouvant éventuellement déboucher sur une guerre israélo-syrienne qui servirait bien Donald Trump. Il estime que la Russie ne tolérerait plus de nouvelles frappes israéliennes en Syrie. Elle fournira rapidement,les systèmes anti-missiles russes, notamment le Pantsir, demandés par Damas et Téhéran. Ceux-ci semblent assez efficaces pour priver à l'avenir Israël de tout recours à son aviation.

Nous pensons pour notre part que la croyance en un engagement russe sans faille au service de l'axe Irak-Syrie-Iran qu'elle s'est efforcée de constituer pour résister à la politique américaine visant à la chasser de Syrie, ne doit pas être surestimée. Certes Moscou refusera toujours tout effort occidental pour l'évincer de ses bases en Syrie, mais l'appui qu'il apportera à l'Iran en cas de nouvelles attaques israéliennes restera toujours très prudent.

Ceci tient à la présence en Russie même d'un fort courant provenant de descendants d'émigrés juifs, restés de cœur avec Israël, qui voudront toujours éviter un engagement direct de Moscou contre Tel Aviv. Cela tient aussi, selon nous, au rôle considérable de l'Eglise orthodoxe russe qui continue à considérer tous les musulmans, qu'ils soient ou non iraniens, comme une menace de première grandeur. Faut-il rappeler que Vladimir Poutine s'est dit lui-même de confession orthodoxe ? 

Précisons cependant que la Russie et Vladimir Poutine se montrent de plus en plus favorables à la coopération avec l'Iran.  Aujourd'hui un traité de libre échange serait en discussion (voir http://theduran.com/russia-eaeu-draft-free-trade-deal-with-iran/?mc_cid=40ed0534fb&mc_eid=c88862f7f8 )

Référence

http://sayed7asan.blogspot.fr/2018/05/la-syrie-impose-de-nouvelles-regles-de.html

12/05/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire