Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Trump se retire du JPOAC. Bonne nouvelle.

Au soir du 8 mai 2018, heure française, tout ce que la France compte d'intérêts soumis à ce qu'il faut bien appeler la colonisation américaine se désole à la suite de l'annonce par Donald Trump du retrait unilatéral de Washington du Traité international sur le nucléaire iranien, dit JPOAC.

Nous commenterons sous peu, si nécessaire, cette décision et ses conséquences. Disons seulement qu'il s'agit d'une bonne nouvelle. Au moins désormais les choix sont claires. Ou l'Europe et la France en particulier continuent à se soumettre aux décisions américaines, et dans ce cas, elles resteront de plus en plus ce qu'elles sont déjà, de quasi colonies américaines, tant économiquement que politiquement.

Ou au contraire, s'appuyant sur leurs nombreux atouts, elles décident de mener des politiques indépendantes. Certaines transitions seront peut-être difficiles à passer, du fait des « sanctions » américaines à l'égard de ceux qui continueront à conserver des relations avec l'Iran. Mais en contrepartie les Européens pourront enfin décider de se comporter en continent autonome, vis-à-vis des Etats-Unis, mais surtout vis-à-vis du nouveau continent dit eurasiatique, dont Moscou et Pékin sont désormais les chefs de file. Il ne fait aucun doute à cet égard que Téhéran choisira de rejoindre ce nouvel ensemble.

L'Iran devrait donc continuer à renoncer, comme il l'a fait jusqu'à présent, à développer une arme nucléaire. Mais si cependant il se dotait d'une telle arme, en quoi son statut serait-il différent de celui de tous les pays qui l'ont déjà fait. Il faudrait qu'il soit vraiment suicidaire pour s'en servir, assuré qu'il serait d'une destruction par les Etats-Unis, mais aussi par la Russie et la Chine.

Israël aujourd'hui est le seul à applaudir la décision de Donald Trump, puisqu'il ne cesse de dénoncer le prétendu danger que l'Iran représente à son égard. Mais là encore pourrait-on imaginer que Téhéran, sans être suicidaire, déciderait de s'attaquer à Israël dont la puissance militaire est sans comparaison.

On attendra demain d'Emmanuel Macron qu'il ne s'entête pas à proposer des aménagements au JPOAC, dont Trump ne voudra évidemment pas. Pour la France également est venue l'heure de choisir son camp.

MAJ à 23h

Les signataires européens du JPOAC (GB, Allemagne, France) viennent de publier une déclaration commune par laquelle ils réaffirment leur volonté de maintenir le traité. C'est très bien, mais ils n'envisagent pas de se rapprocher pour ce faire de la Russie et de la Chine, autres signataires. Autant se résigner d'emblée à l'impuissance.

https://www.gov.uk/government/news/joint-statement-from-prime-minister-may-chancellor-merkel-and-president-macron-following-president-trumps-statement-on-iran

08/05/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire