Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Lawrence Wilkerson ou le suicide d'Israël

Lawrence B. « Larry » Wilkerson né le 15 juin 1945, est un colonel retraité de l'Armée américaine. Après avoir été chef d'Etat-Major du secrétaire d'Etat Colin Powell et avoir en tant que tel participé à la préparation et la conduite de la guerre désastreuse en Irak, il a changé radicalement de bord à sa retraite. Il a dénoncé son propre rôle dans cette guerre.

Plus généralement, il est devenu un critique très averti de la politique des Etats-Unis au Moyen-orient. Il accuse celle-ci de conduire directement à une 3e guerre mondiale, du fait que pour lui le but ultime de Washington reste plus que jamais la destruction de la Russie comme superpuissance capable de contrer efficacement les Etats-Unis dans leur volonté de continuer à dominer le monde.

Aujourd'hui, Lawrence Wilkerson reproche à Israël de s'être mis aveuglément au service de la politique américaine, compromettant ses possibilités d'entente avec les Palestiniens et plus généralement avec l'Iran, la Syrie de Bashar al Assad et la Russie. Pour lui, c'est sa survie qu'Israël compromet ainsi.

Les affrontements récents entre Palestiniens de la bande de Gaza et l'armée juive, ayant fait une vingtaine de morts parmi les Palestiniens, à l'occasion d'une manifestation dite Marche du Retour, semblent justifier son analyse.

On trouve un résumé de celle-ci dans un long interview qu'il a donné le 2 mars 2018 au National Press Club à Washington. Le texte en est présenté par une organisation américaine dénonçant l'action aux Etats-Unis du « Lobby israélien «  dont on sait qu'il contrôle de nombreux leviers de la politique américaine THE  ISRAEL LOBBY & AMERICAN POLICY 2018

http://israellobbyandamericanpolicy.org/transcripts/Lawrence_Wilkerson.html

En simplifiant beaucoup, on dira que pour lui une aristocratie de milliardaires, se trouvant aux Etats-Unis, en Israël et aussi en Arabie saoudite, s'entendent pour dominer le Moyen-Orient à travers notamment des bases militaires, et des ventes d'armements. L'objectif est d'en éliminer les Etats musulmans Chiites et la Russie, combattant leur influence politique et économique. Israël sera la première victime de cette démarche suicidaire, ainsi que le Liban. Aujourd'hui Donald Trump cède en tous poins aux injonctions de cette aristocratie de milliardaires.

Wilkinson considère que pour rompre ce cercle vicieux, qui conduit directement à une 3e guerre mondiale, les Etats-Unis et la Russie devraient s'accorder avec un Israël redevenu réaliste pour assurer la coexistence pacifique de ce dernier avec l'autorité Palestinienne et les Etats musulmans voisins. Ceux-ci ne lui veulent pas nécessairement du bien, mais ils finiraient par accepter sa présence définitive, ne fut-ce que par les perspectives de développement qui naîtraient d'une coopération avec lui.

Mais il ne cache pas que tant qu'un Binjamin Netanyahu demeurera au pouvoir, totalement contrôlé par les faucons israéliens, ceci ne se produira pas. D'où l'aggravation rapide des risques de guerre, guerre non seulement régionale mais mondiale. Personne ne veut vraiment d'une telle guerre, qui détruirait la planète. Mais comme Wilkinson le rappelle, personne ne voulait vraiment la première guerre mondiale. Celle-ci a éclaté par surprise dans l'enchevêtrement des intérêts militaires, politiques et économiques.

Notes

* Sur Wilkerson, voir https://en.wikipedia.org/wiki/Lawrence_Wilkerson

* Sur la Marche du Retour, voir Le Monde http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/04/03/autopsie-d-une-marche-du-retour-meurtriere-a-gaza_5279767_3218.html

03/04/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire