Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

L'Amérique a-t-elle décidé d'en finir avec la Protection par Destruction Mutuelle assurée?

Durant les 60 dernières années, c'est la capacité de destruction mutuelle assurée (MAD) qui a empêché les deux principales puissances nucléaires , Etats-Unis et Russie, de recourir à cette arme en cas de conflit. On peut penser que la Chine, désormais dotée d'une force nucléaire respectable, obéira à la même prudence.

Cependant, il est à craindre que le rapport de force ne s'inverse dorénavant. Paradoxalement, ce ne sera pas l'acquisition par la Russie d'une puissance renforcée dans le domaine balistique et nucléaire qui pourrait encourager ce pays à une première attaque nucléaire des Etats-Unis suffisamment destructrice pour priver ceux-ci de capacités de frappes en retour.

C'est le fait que la Russie se soit désormais dotée d'armes conventionnelles tellement innovantes que les Etats-Unis ne pourraient pas répondre à l'utilisation de telles armes sans avoir recours à la dissuasion nucléaire. Les plus emblématique de ces armes sont les missiles hypersoniques du type du Kinzal dont Vladimir Poutine a révélé l'existence dans son discours du 1er mars ( https://reseauinternational.net/le-missile-hypersonique-kinzhal-est-teste-en-russie/)

Ce sont les plus hauts chefs militaires américains qui en conviennent, reconnaissant du même coup un retard irréparable de l'Amérique dans ce domaine. Le général qui commande les forces stratégiques des Etats-Unis, le  Strategic Command  a confirmé devant les parlementaires de la commission des forces armées que l'US Army se trouvait sans capacités de riposte à ce niveau. Il a prévenu qu'une riposte américaine serait nécessairement nucléaire même si l'attaque hypersonique se fait à l'aide de munitions conventionnelles.

Il faut se représenter ce que cela signifie

Si un des navires de guerre américains se trouvant en Méditerranée décidait d'envoyer une volée de missiles sur Damas, comme déjà envisagé par l'Etat-Major américain, la riposte russe, elle-aussi promise, ne pourrait faire appel à des missiles classiques, incapable de franchir la barrière anti-missiles THAAD de la marine américaine. Elle devrait faire appel à un Kinzal. Or un seul de ceux-ci, bien placé, suffirait avec sa tête conventionnelle, à incapaciter sinon couler un destroyer américain. L'US Navy ne pourrait pas, politiquement sinon stratégiquement, ne pas riposter. Mais elle devrait faire appel en ce cas à une arme atomique de faible puissance (usable), en cours de déploiement. La suite peut être imaginée.

Ceci veut dire que la question de la non-destruction mutuelle se posera dorénavant différemment. La Russie ne pourrait employer une arme conventionnelle, fut-elle d'impact très limitée, sans courir le risque d'une riposte nucléaire. Serait-elle alors obligé de ne pas tirer fut-ce un coup de kalachnikov contre des militaires américains, afin de ne pas courir le risque de voir Moscou ou St Petersbourg atomisée.

La question mériterait au moins d'être posée à l'ONU ou dans le club des puissances nucléaires dont la France fait partie. Le monde entier devra-t-il se soumettre à nouveau à la domination américaine, comme ce fut le cas dès la fin de la seconde guerre mondiale ?
 

Pour en savoir plus

https://www.zerohedge.com/news/2018-03-21/stratcom-general-warns-us-powerless-against-hypersonic-missile-attacks-china-russia

http://www.dedefensa.org/article/stratcom-confirme-poutine

Note 1

L'image représente un missile hypersonique américain qui n'existe pas encore. Mais elle peut être transposée dans le cas du Kinzal, qui lui existe.

Note 2
Sur les nouvelles armes russes voir

http://www.noeud-gordien.fr/index.php?post/2018/03/04/Poutine-et-Folamour%2C-le-quoi-et-le-pourquoi-des-nouvelles-armes-nucl%C3%A9aires-russes

 

22/03/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire