Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Succès du Falcon Heavy

Ce lanceur lourd a été mis en orbite avec succès le 6 février 2017, devant des millions de spectateurs ayant suivi l'évènement sur Internet, notamment par le site  http://www.spacex.com/webcast

Il n'a rencontré aucun des incidents prévisibles pour une première de ce genre. De plus, exploit aussi remarquable, les deux propulseurs annexes qui lui ont servi au départ, sont revenus se poser verticalement et sans dommage aux emplacements d'où ils pourront être récupérés.

Falcon Heavy https://fr.wikipedia.org/wiki/Falcon_Heavy est un lanceur lourd développé par la société SpaceX dont le PDG est Elon Musk. Il a la capacité de placer une charge utile de 63,8 tonnes en orbite basse ou de 26,7 tonnes en orbite de transfert géostationnaire. Son coût estimé est de 80 millions de dollars. Mais ce coût ne tient pas compte des investissements préalables réalisés par Space X. Il ne tient évidemment pas non plus compte des années d'investissements réalisés par la Nasa et l'Esa, dans le domaine des lanceurs, qui ont été récupérées par les ingénieurs d'Elon Musk, souvent débauchés de la Nasa.

Rappelons que le coût global de la Station Spatiale a été estimé à 150 milliards de dollars, ceux du télescope James Webb https://fr.wikipedia.org/wiki/James-Webb_(t%C3%A9lescope_spatial) appelé à succéder en 2019 au télescope Hubble, devraient être de 10 milliards de dollars.

Falcon Heavy dépasse largement les capacités des lanceurs actuels, notamment d'Ariane V de Arianespace. Dans l'immédiat, on ne voit pas encore à quels lancements il pourrait être utilisé, tout au moins pour des usages dits commerciaux. Mais on peut compter sur le développement rapide des technologies et des applications spatiales pour que des usages rentables lui soient trouvés.

Elon Musk, le PDG de Space X, né le 28 Juin 1971 à Prétoria puis naturalisé américain, dispose aujourd'hui d'une fortune personnelle estimée à 21 milliards de dollars. La part des subventions publiques dans le financement des entreprises d'Elon Musk représente cependant plus de la moitié de sa fortune personnelle. Il n'a pas acquis cette fortune en exploitant comme d'autres multimilliardaires américains des abus de position dominante dans la société de l'information. Il a lancé depuis une dizaine d'années un nombre important d'entreprises à risques visant à satisfaire ce que l'on peut qualifier l'intérêt général, y compris dans des domaines où les Etats se sont révélés défaillants. On en trouve la liste sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Elon_Musk

Nous ne savons pas quels impôts sur les sociétés payent ces entreprises. Ils sont certainement supérieurs aux sommes risibles versés par la société Amazon.

Elon Musk a fait miroiter la possibilité d'une mission humaine sur Mars dans une vingtaine d'années. Beaucoup de spécialistes restent sceptiques, non sur le plan technique, mais quant aux capacités de résistance des astronautes dans un séjour dépassant quelques heures. Cependant, sans attendre, de nouvelles générations de lanceurs lourds seront utilisés pour mettre en place des stations lunaires puis martiennes automatiques. Falcon Heavy ne manquera donc pas d'utilisations spectaculaires.

Commentaires rapides

Au plan géopolitique nous nous bornerons dans l'immédiat à quatre commentaires:

- Il est compréhensible d'admirer l'exploit technique représenté par le Falcon Heavy. Mais on le fait parce que les Agences spatiales ont vu depuis 20 ans leurs resssouces pratiquement bloquées. Faut-il rappeler le succès incomparablement plus grand, au plan scientifique, balistique mais aussi humain, qu'ont représenté les missions lunaires américaines et avant elles, le vol du russe Gagarine. La Lune et Mars, comme ses satellites, seraient à ce jour, à ce rythme, des banlieues terrestres.

- Le budget annuel militaire des Etats-Unis est d'environ 700 milliards de dollars. Donald Trump vient d'annoncer qu'il comptait l'augmenter de 60 milliards. Supérieur à tous les budgets militaires réunis des autres puissances, il ne sert pour le moment qu'à multiplier des guerres locales dont les victimes se comptent par dizaines de milliers de morts, sans mentionner les centaines de milliers de blessés et les déplacements massifs de réfugiées. Les Etats-Unis se grandiraient davantage en utilisant une partie de ces sommes pour la recherche spatiale. Il faut savoir aussi qu'en 10 ans la mise au point du F 35 dit aussi JSF et qui est encore incapable de combattre aurait coûté  au Pentagone 1.000 milliards de dollars. Rappelons que la Nasa s'asphyxie aujourd'hui dans un budget de 20 milliards de dollars. Elle risque d'être obligée de ne pas financer sa part dans le renouvellement de l'ISS.

- Les ambitions spatiales de la Chine et de la Russie viennent d'être réaffirmées. Nous ne pouvons dire quels budgets elles entendront y consacrer. Cependant le succès de Falcon Heavy devra leur donner des éléments de prévision.

- L'humanité s'est toujours caractérisée par l'apparition inattendue d'individus hors normes, généralement considérés comme des visionnaires géniaux. Il n'est jamais possible de prévoir ces apparitions ni même d'en expliquer a posteriori la raison. Elon Musk est sans aucun doute un de ces individus. En verra-t-on un jour l'équivalent en Europe? Ce ne sera certainement pas le cas si les Etats européens se bornent, comme la France aujourd'hui, à réduire le fardeau de leur dette sans aucune ambition leur permettant de se dépasser.

Note le 07/02 à 16h

Christophe Jacquemin ajoute ceci :

Le corps central de la fusée n'a pas pu atterrir comme prévu sur une barge dans l'océan, mais a manqué sa cible d'une centaine de mètres à cause d'un moteur qui ne s'est pas allumé. 

Sinon, côté vols commerciaux, SpaceX affirme qu'il peut mettre en orbite des charges deux fois plus lourdes que le plus gros lanceur actuel (la Delta IV Heavy) et ce au tiers du prix. Mais pour l'instant son carnet de commandes est quasi vide. Des vols habités ? Le 5 février, Elon Musk a indiqué que les vols habités seraient réalisés par la BFR (pour Big fucking rocket), l'autre lanceur très puissant actuellement en construction par SpaceX. La Falcon Heavy pourrait alors servir au transport d'équipement, notamment dans le cadre du programme lunaire récemment lancé par le président américain Donald Trump.

Ce vol de démonstration avait aussi pour objectif de simuler une mission d'insertion d'une charge utile directement sur l'orbite géostationnaire, une exigence forte pour répondre aux besoins des militaires américains et du National Reconnaissance Office (NRO), une des nombreuses agences de renseignements des États-Unis.

Par ailleurs, selon certaines sources, outre quelques lancements commerciaux, Space X, avec son Falcon Heavy vise le marché intérieur américain des lancements à caractère militaire....

 

07/02/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire