Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Nuclear Posture Review: le monstrueux chantage américain

Un document daté du 2 février 2018 que vient de publier le Pentagone Nuclear Posture Review ou NPR (1) constitue un changement radical dans la doctrine admise depuis un demi-siècle par tous les Etats dotés de l'arme nucléaire: ne jamais l'utiliser en première frappe mais seulement en réponse à une attaque elle-même nucléaire (2).

La nouvelle doctrine américaine affirme exactement le contraire: les Etats-Unis sont prets à utiliser l'arme nucléaire contre n'importe quel Etat ou organisation utilisant des armes conventionnelles (non nucléaires) contre l'armée américaine. Comme ces armes ne sont pas définies, il en résulte que l'utilisation par un adversaire de l'Amérique, par exemple le Hezbollah, d'un drone armé d'une simple grenade contre une position américaine, pourrait entrainer une riposte nucléaire.

Cette doctrine avait été envisagée par la nouvelle Stratégie de Défense (National Defense Strategy) publiée le 19 janvier 2018. (2)  Mais elle se concrétise aujourd'hui par l'annonce officielle que l'Amérique dispose désormais de têtes nucléaires portables, susceptibles d'être utilisées soit sous forme de bombe larguée par un avion, ou sous forme d'ogive dans un missile à portée intermédiaire, pouvant lui-même être lancé à partir d'un sous-marin. Ces bombes sont présentées comme moins destructrices que celles emportées par les Missiles Nucléaires Intercontinentaux (ICBM) mais elles seraient néanmoins capables de détruire une ville entière, comme le fut Nagasaki à la fin de la guerre du Pacifique.

En fait, il faut comprendre ce que sous entendent la National Defense Strategy et la Nuclear Posture Review: tout Etat ou organisation prétendant contester la suprématie américaine mondiale courre le risque d'une frappe nucléaire. Aujourd'hui, cette suprématie était partout remise en cause. Il fallait faire appel au chantage nucléaire suprême pour la rétablir.

Le message est clair; où que ce soit dans le monde, celui qui conteste la suprématie américaine risque d'être nucléarisé. La seule façon d'échapper à la mort nucléaire consiste donc à rentrer dans le rang, faire amende honorable et reconnaître à nouveau la suprématie américaine.

Lorsque ce message s'adresse à des Etats dotés de l'arme nucléaire, comme en premier lieu la Russie et la Chine, le chantage prend une forme vraiment monstrueuse. Il affirme: vous n'utiliserez pas vos bombes nucléaires contre nous, car nous riposterions à grande échelle et ce serait la fin de l'humanité, la vôtre mais aussi la nôtre. Peu importe pour nous car alors nous disparaitrions avec les honneurs de la guerre.

Evidemment, les Etats-Unis espèrent que pour éviter ce cataclysme, les Etats nucléaires attaqués par eux n'iraient pas jusqu'à provoquer en retour la fin de la civilisation. Ils céderont au chantage américain. La suprématie américaine sera alors rétablie dans toute sa puissance. Dieu bénisse l'Amérique. 

Références

1) Nuclear Posture Review https://www.defense.gov/News/Special-Reports/0218_npr/

2) Voir notre articlen http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=2876&r_id=&t=La%20nouvelle%20Strat%E9gie%20Nationale%20de%20D%E9fense%20am%E9ricaine

3) On en lira le sommaire, traduit en français dans https://media.defense.gov/2018/Feb/02/2001872890/-1/-1/1/EXECUTIVE-SUMMARY-TRANSLATION-FRENCH.PDF 

4) Ici un article plus détaillé http://theduran.com/last-minute-modifications-improved-trumps-nuclear-weapons-strategy/

 

05/02/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire