Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Lettre à mon frère Mohamed

Nous conseillons ici la lecture de cette lettre que vient de publier le site Riposte Laïque. L'auteur en est Yvan Bartowski. Nous pensons que tous les athées, et pas seulement les scientifiques, confrontés à la guerre à mort que tentent de leur mener les musulmans intégristes dans le monde, se reconnaîtront dans ces propos

Texte original https://ripostelaique.com/lettre-a-tous-les-mohamed.html

Bonjour mon frère Mohamed, ou bien Ali ou encore Karim, Mustapha, Aziz, Omar, Abdel et tous les autres de tes frères et sœurs musulmans. Que la paix soit avec vous.

Cette lettre s'adresse à vous tous.

Cette lettre est une lettre d'amitié, de fraternité et même d'amour, car c'est l'amour de tous mes frères humains qui m'a incité à l'écrire.

Vous, les musulmans, vous vivez dans un monde que nous, Occidentaux, nous ne comprenons pas. Je dis bien Occidentaux et pas chrétiens, ni juifs, ni bouddhistes, ni athées ou autres, car pour nous c'est sans importance. Nous respectons chacun, quelles que soient ses croyances, si absurdes puissent-elles nous sembler.

Nous n'avons pas un livre unique qui nous dit comment nous devons accomplir chaque geste de chaque minute de chaque jour, comme des rituels sans fin et sans utilité.

Mais nous avons des millions de livres.

Certains croient en une force surnaturelle ou une autre, mais ne forcent pas les autres à adhérer à leurs croyances métaphysiques, superstitieuses et le plus souvent stériles et infondées.

Chez nous, celui qui ne croit à rien est tout aussi heureux que les autres et ne se prend pas la tête avec des délires de ce genre.

Moi-même et beaucoup d'autres, les dieux, les divinités ou ce fameux « Dieu » unique, nous n'y croyons pas du tout. Nous n'en avons pas besoin et nous les rejetons.

Nous n'avons pas de temps à perdre avec ça et nous avons des choses bien plus utiles et importantes à faire.

La vie est trop courte pour perdre son temps à de telles bêtises.

Nous appartenons à une ou à des sociétés qui constituent une ou des civilisations et cultures de la Terre et nous tentons de renforcer les liens de cohérences permettant à nos civilisations de se développer et de se consolider autour de projets communs avec des valeurs de solidarité et de partage. Nous n'excluons personne et tout nouvel arrivant, parmi nous, qui souhaite s'intégrer et accepter de jouer le jeu et de respecter nos lois et nos coutumes, est le bienvenu. C'est naturel.

Nous ne désirons pas sans raison la mort ni la souffrance des autres, même si ils ne font pas partie de notre civilisation. Au contraire, nous sommes toujours prêts à leur venir en aide.

Bien sûr, dans l'histoire du passé de nos civilisations, il n'y a pas eu que de belles choses. Il y a eu des guerres, des révoltes, des révolutions qui ont dressé nos ancêtres les uns contre les autres ou contre des ennemis venus d'ailleurs.

Mais ces choses nous ont aussi permis d'avancer, de bâtir et de consolider tout ce que nous avons créé. Mais ces choses sont du passé.

Toute civilisation aspire à vivre dans la paix, parce que la paix est le préalable à ce qu'une société humaine devienne et reste une civilisation.

Ainsi, notre pays, la France, qui a accueilli tant de tes frères en son sein, a autrefois été à l'origine de nombreuses découvertes et inventions dans tous les domaines de la pensée, des sciences, des techniques, des arts et de notre relation avec la terre dont nous sommes issus.

Nous avons aussi rayonné sur le monde et nous avons diffusé et exporté notre savoir vers d'autres contrées qui se sont enrichies de ces apports.

Nous ne sommes pas supérieurs à d'autres peuples du monde, mais nous avons sans doute eu de la chance d'être sur cette terre généreuse qui nous a permis de nous consacrer pleinement à toutes les sciences et au développement de notre savoir.

D'autres peuples du monde sur d'autres terres n'ont pas eu cette chance pour des raisons différentes qui ont fait que pour eux c'était plus compliqué ou plus difficile parce que leurs terres étaient plus pauvres, plus dures, moins fécondes, moins ensoleillées ou trop ensoleillées mais moins irriguées, mais dans tous les cas plus hostiles pour l'homme.

Les pays dits « occidentaux » ont avancé, évolué et se sont modernisés, tandis que d'autres pays n'ont pas pu y arriver.

Pour certains la vie est facile et pour d'autres elle est terriblement dure. Pourtant, toute vie est un cadeau.

La vie est une singularité dans l'univers. La vie est fille du chaos que le hasard a su organiser et ordonner. Si nous sommes là, c'est parce que des conditions particulières et exceptionnelles l'ont permis. Sans doute le fait que notre planète possède des paramètres spécifiques comme sa température moyenne stable qui maintient les mers et les océans à l'état liquide, contenant d'innombrables corps chimiques et oligo-éléments qui ont permis l'émergence de la vie en leur sein.

Notre atmosphère protectrice, notre activité volcanique, notre oxygène et notre carbone en quantité ont construit les bases de la vie telles que nous la connaissons encore aujourd'hui.

Mais il se peut aussi que des corps célestes, des météorites issues de l'explosion d'anciennes planètes aujourd'hui disparues, très loin de nous, aient traversé l'espace intergalactique pendant des durées très longues pour finalement chuter dans nos océans et leur apporter des formes primitives de vie.

Qui peut savoir ? Nous n'avons pas toutes les réponses.

Mais nous acceptons les choses comme elles sont.

Aujourd'hui, nous avons une grande connaissance et parfois une grande maîtrise des choses de la science, même si le domaine de ce que nous ignorons est encore immense.

Les mathématiques, la physique, la chimie, la biologie, la médecine, mais aussi la mécanique, l'astronomie, l'électronique, l'informatique et les connaissance de la terre et des sciences de la vie.

Nous avons inventé des machines qui ont permis à l'homme de rendre son travail moins pénible et moins dangereux. D'autres machines pour se déplacer, voyager partout, de plus en plus vite, sur terre, sur les mers et dans les airs. Nous avons même envoyé des objets inhabités et des humains dans l'espace, autour de la Terre, autour de la Lune et sur la Lune.

Nous savons soigner et guérir d'innombrables maladies qui, autrefois, faisaient des hécatombes parmi les populations, lors des grandes épidémies.

Et tout ce que nous avons découvert ou inventé, nous le partageons avec les autres et ces choses vous en profitez aussi.

Mais nous avons aussi évolué par notre pensée, notre philosophie, nos lois morales et notre droit vers un monde meilleur et plus éclairé.

Nous avons aboli la torture, l'esclavage et la peine de mort qui sont des abominations indignes. Nous avons humanisé nos règles de vie, allant parfois jusqu'à l'excès en tolérant des choses intolérables.

C'est notre monde. Il est ce qu'il est. Il n'est pas parfait, mais la perfection est très difficile et le plus souvent impossible à atteindre. Et puis, le monde et les hommes changent et ce qui était bien hier peut être devenu mauvais aujourd'hui, ou inversement.

Dans notre monde, nous aimons vivre en paix, en liberté et dans le respect de la paix et de la liberté des autres.

Nous aimons notre pays, nos lois, notre histoire, nos traditions, nos coutumes.

Chez nous, les hommes et les femmes sont égaux en droit.

Et aucun n'a d'ascendant sur les autres, même si les hommes ont une plus grande force physique que les femmes, en général. Ce n'est pas une chose importante. Nous savons aussi que nos femmes sont souvent plus intelligentes que nos hommes et cela ne nous pose pas de problèmes.

Nous les respectons et nous les aimons pour cela, à part quelques poignées de crétins machistes indécrottables.

Nous aimons nos femmes, nous les traitons avec respect, courtoisie et galanterie. Nous n'abusons pas d'elles. Nous les écoutons, nous les admirons et nous les courtisons. Et lorsque nous nous engageons avec elles et qu'elles s'engagent avec nous, cela ne nous donne pas pour autant le droit de les traiter avec mépris ou brutalité.
Bien au contraire, nous les chérissons et les adulons et leur offrons notre tendresse et notre douceur.

Et à la fin, nous vivons dans des sociétés avancées et civilisées où chacun peut trouver le bonheur, d'une façon ou d'une autre.

Personne n'est contraint de faire des choses qui lui déplaisent ou de pratiquer des cultes absurdes pour honorer des êtres inexistants.

Chacun peut penser et croire ce qu'il veut, à condition de ne pas l'imposer aux autres.

Bien sûr, notre monde n'est pas parfait. Mais un monde parfait ne peut pas exister parce que les hommes ne sont pas parfaits.

Notre monde est un compromis qui tend vers la qualité en sachant qu'il n'atteindra jamais la perfection.

***

Et toi, Mohamed, quel est ton pays, ta société, ta civilisation, ta culture, ton histoire ? Et qu'as-tu fait pour ton pays, pour qu'il se développe, pour qu'il s'épanouisse et pour que toi et ton peuple puissiez y vivre en paix avec vos femmes et vos enfants ?

Tu ne le sais pas ? Moi, je le sais : RIEN !

Ivan Bartowski

Lire la suite : http://jenmore.free.fr/lettre.htm

 

14/01/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire