Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Le dollar en voie - enfin - d'être détrôné par le Yuan.

Un article de la chaine financière américaine CNBC publié le 24 octobre dernier annonçait " China has grand ambitions to dethrone the dollar. It may make a powerful move this year "

https://www.cnbc.com/2017/10/24/petro-yuan-china-wants-to-dethrone-dollar-rmb-denominated-oil-contracts.html

Cela n'a pas tardé. Le 2 janvier 2018, la Banque Centrale du Pakistan annonçait que les échanges du pays avec la Chine allait désormais être libellés en yuan et non plus en dollars. “Comprehensive policy related measures to ensure that imports, exports and financing transactions can be denominated in CNY (Chinese Yuan).”

Compte-tenu de l'importance non négligeable des échanges sino-pakistanais, cela ne pourra pas laisser indifférents un grand nombre de pays d'Asie centrale ou d'Asie du sud-est qui échangent beaucoup avec la Chine. La Russie de son côté risque d'abandonner enfin pour son compte le monopole du dollar dans ses échanges.

Rappelons plus concrètement qu'il y a quelques jours le gouverneur de la Banque Centrale chinoise a rencontré le ministre des finances saoudien afin de discuter de la date à laquelle le Royaume acceptera de voir la Chine payer en yuan ses importants achats de pétrole.Voir à nouveau CNBC https://www.cnbc.com/2017/10/11/china-will-compel-saudi-arabia-to-trade-oil-in-yuan--and-thats-going-to-affect-the-us-dollar.html  Rappelons aussi que précédemment le Vénézuéla avait prévenu que ses exportations en gaz et pétrole devraient être payées en yuan.

Le coup frappé contre les Etats-Unis par la décision du Pakistan devrait être considérable. Pour Wall Street et Washington, la perte par le dollar de son statut de monnaie de réserve internationale, même si elle n'est pas complète, entrainera une explosion de la dette américaine, de l'inflation et l'impossibilité de financer à crédit, notamment, les importantes dépenses militaires prévues par Donald Trump. Celui-ci devra renoncer à son grand projet « America first ».

La Chine aura obtenu ce succès stratégique sans tirer un coup de fusil contre les Américains.

Note au 07/02/2018

La coopération entre le Pakistan et la Chine n'est pas seulement financière. Le Pakistan vient d'autoriser la Chine à construire une base militaire sur son territoire, au port de Jiwani.
https://www.washingtontimes.com/news/2018/jan/3/china-plans-pakistan-military-base-at-jiwani/

Note au 10/01/2018

Nous recevons de Joseph Leddet, directeur de la Gazette des changes, que nous remercions, le message suivant:

A mon avis, si les Chinois rendent leur devise (aujourd'hui indexée-dollar et non convertible) librement convertible sur le Forex (i.e. marché des changes), ils se tirent une balle dans le pied, car leur monnaie sera alors l'otage des marchés internationaux, dominés par les anglo-saxons. Et les Chinois ne sont pas fous. Cela étant, je me trompe peut-être....

PS: l'accord commercial négocié avec le Pakistan, le Venezuela ou l'Arabie Saoudite  revient pour l'instant de fait à payer le pétrole et les autres fournitures en dollar, car le yuan est une fraction fixe du billet vert ( de l'ordre de 15 cents).

 


 

06/01/2018
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire