Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Science. Comment les robots pourront imaginer leur avenir

Présentation à la Neural Information Processing Systems conference https://nips.cc/ à Long Beach, Californie, 4 Décembre 4, 2017. Les résultats de cette conférence ne sont pas encore publiés, mais on pourra prochainement y accéder et trouver les références au sujet du présent article

Des chercheurs de l'Université de Berkeley ont développé une technologie d'apprentissage qui perpet aux robots d'imaginer l'avenir de leurs actions afin de manipuler des objets qu'ils n'avaient jamais vu auparavant. Il ne s'agit pas encore évidemment d'imaginer un avenir quelque peu lointain, ne fut-ce qu'à quelques jours, mais ce que l'on pourrait nommer un avenir immédiat. Les applications de cette technologie pourraient par exemple permettre à un véhicule sans conducteur de s'adapter aux problèmes de circulation ou à un robot d'assistance domestique de mettre en place à l'avance les objets dont aurait besoin la personne assistée, ceci sans intervention de celle-ci.

Pour former le robot à cette compétence, les chercheurs ont d'abord appris aux robots à jouer, tels des enfants en bas âge, avec des objets en plastique manipulés pour des buts ludiques. Ils devaient s'en saisir et les déplacer sur une table encombrée par d'autres objets sans bouleverser l'ordonnance de celle-ci.

A cette fin,  le robot ne recevait aucune instruction d'un moniteur humain et n'avait pas été instruis l'avance de ce qu'étaient exactement les objets et la façon de s'en saisir. Il a d'abord acquis une imagination visuelle dans le cadre d'une exploration au hasard de son mode. Il a construit ensuite un modèle prédictif de ce monde lui permettant de manipuler avec succès des objets différents et qu'il n'avait jamais vu auparavant.

Selon Sergey Levine, professeur assistant au Berkeley's Department of Electrical Engineering and Computer Sciences de l'Université de Berkeley, le robot pourra visualiser l'effet qu'aurait sur le monde environnant des comportements différents. Ensuite, il choisira le mieux adapté au but recherché. Il pourra donc prévoir à l'avance les comportements flexibles que nécessitera l'action dans le monde réel.

Il s'agit pour le moment de méthode de « deep learning » s'appuyant sur des séquencas de vidéo. Elles permettent d'élargir les méthodes actuelles permettant l'apprentissage de la vision assistée par ordinateur.

Inutile d'indiquer que de telles recherches intéressent déjà vivement les concepteurs de robots militaires dits intelligents.

09/12/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire