Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Importante avancée chinoise, le « Ghost imaging » par satellite

Ce terme de Ghost imaging est de plus en plus utilisé. On pourrait le traduire par « imagerie d'un signal temporel fantôme ». Le Ghost imaging consiste à obtenir l'image d'un objet grâce à un détecteur faisant appel aux possibilités de la physique quantique permettant de travailler sans référence, soit à l'espace, soit au temps. On parle de détecteur ponctuel sans dimensions, exploitant par exemple certaines propriétés quantiques des photons.

La technique est complexe et ne pourrait être décrite dans le cadre de cet article. On renverra pour ce faire à un article détaillé de Wikipedia https://en.wikipedia.org/wiki/Ghost_imaging

Elle ne fait pour le moment l'objet que d'applications en laboratoire 1). Cependant le site South China Morning Post 2) annonce que le gouvernement chinois envisage de déployer dans les 10 prochaines années des satellites espions qui pourraient grâce au ghost imaging détecter les avions militaires dits « furtifs», par exemple le bombardier américain Northrop B-2 Spirit https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_B-2_Spirit ou son successeur prévu, le B-21 Raider https://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_Grumman_B-21_Raider

Plus généralement, ces satellites devraient permettre d'observer la terre, de nuit et de jour, même par brume ou pluie, ce qui présente un intérêt, tant militaire que civil, qu'il n'est pas utile de préciser. Le satellite devrait pouvoir être lancé dans les deux ans, expérimenté jusqu'en 2025 et mis ensuite en service.

A ce jour aucun pays n'annonce de tels projets. Ils donneront donc à la Chine une avance considérable, dans un domaine stratégique essentiel. Nous avions précédemment indiqué que les scientifiques chinois travaillent à de nombreuses applications satellitaires de la physique quantique qui pourront leur donner une avance mondiale décisive.

Restera à voir cependant si les réalisations seront conformes aux ambitions de leurs promoteurs. Disons seulement que jusqu'à présent, la Chine n'a pas fait d'annonces dans le domaine scientifique qu'elle ne soit pas capable de respecter

Références

1) voir par exemple en France une communication du CNRS http://www.cnrs.fr/insis/recherche/actualites/2016/09/ghost-imaging.htm

2) http://www.scmp.com/news/china/society/article/2121479/could-ghost-imaging-spy-satellite-be-game-changer-chinese

08/12/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire