Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Honneur à Rose McGowan

On apprend, par divers articles cités en référence, qu'à partir de la fin 2016, sentant venir des révélations concernant ses abus sexuels contre des actrices de Hollywood, le magnat du cinéma Harvey Weinstein fit appel à des agences d'espionnage privé pour tenter de découvrit des détails compromettants concernant ses accusatrices.

La chose n'est pas nouvelle. Toute personne dénonçant, pour de bonnes ou mauvaises raisons, le comportement d'une personnalité qui enfreint le droit ou les bonnes moeurs, doit s'attendre à des offensives en retour destinées à rendre ses allégations incrédibles ou irrecevables. Autrement dit, pour être accusateur, il faut être soi-même irréprochable.

Il n'y a là rien d'anormal. Le comportement de l'agence de renseignement devient par contre illégal lorsque, sur demande de son client, elle fabrique ex nihilo des faits imaginaires susceptibles de compromettre l'accusateur. Sans aller jusque là, le fait de déployer « des armées d'espions » pour scruter les relations et les activités des personnes visées relève de la persécution et devrait être poursuivi en justice.

C'est bien ce qu'on fait, entre autres, la société Kroll, agence de renseignement privé au service des grandes entreprises (Version française http://fr.kroll.com/) et Black Cube (https://www.blackcube.com/) une société de renseignement et d'action d'espionnage, de désinformation et de simulacre.

L'affaire prend une tournure politique lorsque ces agences annoncent elles-mêmes utiliser d'ex- officiers de renseignement israéliens, de haut niveau et reconvertis dans le secteur privé. C'est ce que l'on peut lire à titre de promotion sur la page d'accueil du site de Black Cube. Leur domaine de recherche comprend toutes les activités et lieux susceptibles de comporter des informations révélatrices ou simplement compromettantes. C'est le cas désormais des réseaux et bases de données numériques.

Israël est mondialement connu par ses compétences en matière d'espionnage. Celles-ci l'aident à survivre dans un environnement, notamment arabo-musulman, qui ne se cache pas de vouloir sa disparition. Autant que l'on sache, la CIA, la NSA et autres agences américaines font de même, avec des moyens infiniment supérieurs. Mais elles ne s'en vantent pas.

Il n'est pas anormal, comme le font toutes les polices du monde, de voir les services israéliens proposer, par l'intermédiaire entre autres de Kroll et Black Cube, les services de leurs agents retraités à des clients éventuels. Il ne faudrait donc pas en conclure qu'Israël dispose d'espions partout,. Si c'est le cas, Israël ne se distinguerait  pas des autres grands et petits Etats qui font de même, les Etats-Unis, La Russie, la Chine et la France notamment.

Ce qui est anormal est que les industries du film d'Hollywood permettent l'enrichissement monstrueux mais discret de « moguls » ou magnats tels que Harvey Weinstein, qui peuvent pour dissimuler leurs activités prédatrices bénéficier d'une complaisance généralisée du milieu. Ce qui est encore plus anormal est que les quelques courageuses victimes de la prédation d'un Weinstein décidées à lui résister soient obligées, par le complaisance générale, à garder le silence sous peine de voir leurs carrières et leurs réputations brisées.

La encore, on dira qu'Hollywood n'a pas le monopole de tels comportements oppresseurs des droits des femmes. Comme le montre en France la campagne Balance ton porc (http://www.balancetonporc.com/) le nombre de victimes provenant des milieux professionnels, y compris appartenant au secteur public ou au monde politique, est considérable. Tout ne sera pas dit d'ailleurs, de peur notamment de représailles confiés à des officines telles que Kroll et Black Cube qui, comme elles s'en vantent elles-mêmes. sont très présentes en France.

Honneur donc à l'actrice Rose McGowan, elle-même féministe et une des accusatrices principales de Weinstein dont elle eut à subir les assauts. Elle a pris tous les risques et qu'elle en soit honorée. Indiquons qu'elle prépare ses mémoires,  Brave, à paraître en janvier 2018 (https://www.harpercollins.com/9780062655981/brave) . La moindre des choses serait qu'elle trouve beaucoup de lecteurs, hommes et femmes; et que son travail soit traduit dans toutes les langues.

Références

http://www.dedefensa.org/article/weinstein-mossad-contre-feminisme

https://www.rt.com/usa/409014-weinstein-hired-ex-mossad-abuse/

https://www.veteranstoday.com/2017/11/07/harvey-weinstein-hired-mossad-agents-in-2016-to-destroy-rose-mcgown/#_ftn9

https://www.newyorker.com/news/news-desk/harvey-weinsteins-army-of-spies

 

 

09/11/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire