Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Prochains désastres dans les centrales atomiques ukrainiennes

Il va sans dire que si une « explosion » d'ampleur se produisait prochainement dans l'une de ces centrales, ce serait l'Ukraine toute entière qui en subirait les retombées catastrophiques. Mais la plupart des pays voisins en serait affectés plus ou moins gravement.

L'Europe toute entière n'y échapperait pas, comme l'avait montré l'explosion de la centrale de Tchernobyl. Les conséquences économiques seraient considérables. Beaucoup de pertes humaines en résulteraient aussi, notamment chez les femmes enceintes et les enfants en bas âge. Une  plusieurs générations de survivants en porteraient les stigmates.

Or une organisation d'experts nucléaires indépendants vient de rendre public un rapport particulièrement inquiétant. On peut en lire les grandes lignes à l'adresse http://russiafeed.com/experts-warn-ukraines-nuclear-power-plants-grave-condition/

Le rapport émane de l' Energy Research & Social Science (ERSS) . Ce journal est considéré au plan scientifique international comme des plus sérieux. Il est soumis au contrôle des pairs. Le fait qu'il soit aujourd'hui référencé par RT ne retire rien à son objectivité. Certes les Russes regrettent que, par russophobie exaspérée, l'Ukraine refuse de faire appel à leurs compétences nucléaires pour rajeunir ses centrales. Mais étant les premiers touchés en cas d'un accident dans une centrale ukrainienne, ils sont parfaitement à leur place en donnant l'alerte.

L'article est long et technique. Le rapport l'est encore plus. Nous n'essaierons pas ici d'en donner le moindre résumé. Disons seulement que le vieillissement faute d'entretien et par surexploitation des centrales ukrainiennes ne fait que s'accroitre et les rendrait aujourd'hui plus fragiles que jamais. La situation n'est pas près de changer du fait que le gouvernement ukrainien refuse toujours les aides internationales dans ce domaine.

Il est donc de notre intérêt à tous de semer l'alerte face à ce risque grandissant. Nous ne savons pas à ce jour comment les autorités de sureté nucléaire françaises ont reçu le rapport cité  et quels conseils elles donnent au CEA, à EDF et au gouvernement. Il serait peut-être temps d'en discuter, même si l'Ukraine est devenue l'enfant chérie de Washington

Les écologistes font beaucoup de bruit autour de la centrale française de Fessenheim ou de quelques autres du même âge. Curieusement, du moins à notre connaissance, on ne les entend pas à propos des centrales nucléaires ukrainiennes. Or Fessenheim par comparaison est une jeune fille.

28/10/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire