Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Géopolitique. Le rêve chinois

Comment selon Xi Jinping, la Chine pourrait devenir une « démocratie socialiste » exemplaire. Lors de son discours devant le 19e Congrès du Parti communiste chinois, Xi Jinping a proposé que la Chine soit jusqu'à la fin du présent siècle, une « démocratie socialiste » exemplaire. Il l'a opposée implicitement au modèle occidental des démocraties libérales.


Mais on pourra se demander en quoi cette démocratie socialiste ne serait pas seulement une puissance néolibérale à la mode chinoise. Le terme de néolibéral signifie que tout y est sacrifié à la concurrence, essentiellement financière, de groupes transnationaux recherchant en priorité le profit à court terme, sans se préoccuper de l'avenir à long terme. 

C'est principalement ce qui marque les Etats-Unis d'aujourd'hui, et de plus en plus les puissances européennes. En Europe, et notamment en France, le vieil idéal d'économie mixte, où les entreprises privées sont contrebalancées par des Etats et des entreprises publiques investissant en faveur de l'intérêt général sans perspective de profit à court terme, semble un rêve issu de la Libération qui s'est progressivement effacé. 

Quand on constate avec un regard superficiel le poids pris aujourd'hui par des entreprises publiques chinoises ne visant qu'au profit immédiat d'une minorité sociale de plus en plus inégalitaire, on peut se demander si Xi ne cache pas la vérité, notamment aux yeux des centaines de millions de citoyens restés encore à ce jour à l'écart de la croissance. 

Or les perspectives proposées par Xi s'adressent indiscutablement à l'ensemble de l'opinion chinoise, et pas seulement aux élites. Celle-ci, de mieux en mieux informée et participative à travers le modèle chinois de l'Internet, ne pourra pas se contenter de belles paroles. Elle exigera progressivement des résultats.

Ceci notamment dans les prochaines décennies, où Xi a défini les stades suivants concernant la société toute entière et pas seulement les élites dirigeants:

- une société « modérément prospère » aux alentours de 2020,
- une nation profondément modernisée vers 2035,
- une nation socialiste riche et puissante vers 2050

Le « rêve chinois » 

Ceci devrait, a-t-il affirmé, constituer le « rêve chinois », proposé par la Chine au reste du monde. Là encore il ne l'a pas dit explicitement, mais ce rêve chinois devrait avoir remplacé depuis longtemps le « rêve américain » que Washington et Wall Street, tout au long du 20e siècle, avaient proposé au monde pour mieux y étendre leur pouvoir politique et économique. 

Aujourd'hui, rares sont ceux qui croient encore à ce rêve américain, confrontés aux réalités d'une exploitation quasi coloniale, de guerres incessantes et d'échecs successifs. Hollywood lui-même, considéré comme une parfaite image du rêve américain, est en train de découvrir avec l'affaire Weinstein et les scandales sexuels dont on commence à parler, ce que cache d'exploitation, notamment des femmes, une réputation surfaite à des fins de pouvoir géopolitique. 

Mais en quoi dira-t-on, le « rêve chinois » devrait être différent du « rêve américain »? Xi a voulu répondre à cette interrogation en affirmant que les rêves des Chinois et de ceux des autres peuples seront étroitement connectés. Ceci au sein d'un ordre international pacifique et stable. 

Ce sera le programme présenté il y a déjà 3 ans à Astana et Djakarta sous le nom de « Nouvelle Route de la Soie », autrement dit Belt and Road Initiative (BRI), qui jouera ce rôle. Il n'a pas voulu cependant entrer dans les détails de ce programme, dorénavant bien connu, et qu'il avait notamment exposé à Davos cette année. Nous en avons nous-même ici souvent discuté.

Pour lui, la BRI sera l'apport essentiel de la Chine à ce qu'il a nommé une « destinée commune pour l'espèce humaine ». Elle définira une nouvelle règle du jeu géopolitique et géo-économique assurant à la Chine, qui s'en fera le principal maître d'ouvrage, un leadership mondial au niveau eurasiatique. Ceci sera permis par les investissements chinois en infrastructures de transports et communications, en assistance technique et en moyens de financement, ainsi que dans de nombreux domaines de « modernisation » nécessités par la BRI et dont lesquels la Chine, initialement, apportera la plus grande part. 

Pour commencer, Hong Kong devrait être, selon Xi, le principal contributeur « non chinois » au programme. Il y apportera ses ressources considérables et bénéficiera, en retour, à la considération et à l'appui de Pékin.

Mais la Chine ne sera pas en reste. Xi a consacré de nombreuses minutes à exposer l'effort d'investissement et de recherche considérable dans les sciences appliquées et l'ensemble des projets technologiques innovants et de rupture que fera la Chine. Là encore, il ne l'a pas dit, mais il a laissé entendre que la Chine est en train de dépasser la Silicon Valley et les universités américaines, auxquelles elle fournit d'ailleurs un pourcentage élevé d'étudiants et de chercheurs.

Il a enfin fait allusion aux efforts chinois actuels pour remplacer les pétro-dollars par des monnaies associant le yuan et celles d'autres partenaires du Brics. Dans le même temps, la Chine fera tous ses efforts pour échapper à la domination du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, grâce notamment aux apports des Banques internationales d'investissement basées en Chine et qui commencent à intéresser un certain nombre de pays européens. 

Dans un 3e article, nous rappellerons les principales difficultés auxquelles la Chine devra faire face dans les prochaines décennies, sur lesquelles Xi n'a pas proposé de perspectives suffisamment concrètes.

Note

Pour plus de détails concernant les relations entre le Yuan et le dollar, ainsi que sur la BRI, voir de William Engdahl

https://journal-neo.org/2017/10/19/china-ruble-settlement-and-the-dollar-system/

 

22/10/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire