Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Indépendance. Annonce ambiguë du président de la région autonome catalane

Carles Puigdemont s'est exprimé le mardi 10/10 devant le Parlement catalan. A l'issue de son discours, il a annoncé la suspension de la déclaration d'indépendance, le temps de mener des négociations «nationales et internationales», un dialogue qu'il a jugé «indispensable».

S'il n'a pas déclaré formellement l'indépendance catalane, il a néanmoins affirmé que la région «sera un Etat indépendant, sous la forme d'une République». Il n'a cependant pas annoncé de calendrier précis pour une déclaration officielle, laissant à Madrid plusieurs semaines pour ouvrir la discussion.

Immédiatement après, par la voix de son porte-parole, le gouvernement espagnol a jugé inadmissible une déclaration implicite d'indépendance. On peut en conclure qu'il rejette la proposition de discussion formulée par Carles Puigdemont. Il renouvellerait ainsi son refus absolu de toute indépendance.

Aux yeux de beaucoup d'observateurs étrangers, ainsi qu'à à ceux de la plupart des Catalans, l'annonce ambiguë de Carles Puigdemont sera considérée comme une reculade cachant mal une capitulation devant les exigences de Madrid. On ne voit pas comment le processus de discussion pourrait s'instaurer dorénavant. Par ailleurs, on ne voit pas comment Puigdemont pourrait dans quelques jours déclarer unilatéralement l'indépendance.

Le président, mis au pied du mur, s'est-il jugé personnellement inapte à mener les difficiles démarches conduisant rapidement à l'indépendance? Se serait-il estimé mal secondé pour ce faire par des partisans capables de discours incendiaires mais non de travail sérieux? A-t-il craint pour sa vie, devant les menaces d'assassinat formulé par un gouvernement n'ayant plus rien à envier à celui de Francisco Franco. Quoiqu'il en soit, nous pensons pour notre part que cette occasion manquée ne se retrouvera pas.

Bien, ya veremos quién está equivocado.

10/10/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire