Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Référendum. Un éventuel Calexit encouragera-t-il la sécession de la Catalogne

On appelle Calexit une sortie de la Californie de la Fédération américaine. La Californie deviendrait en ce cas soit un Etat doté d'une autonomie considérable par rapport à celle des autres Etats américains, soit un véritable Etat indépendant jouissant de tous les pouvoirs reconnus à ceux-ci dans le droit international.
La Californie est déjà un Etat très puissant, hébergeant des industries américaines majeures, notamment dans le domaine des nouvelles technologies. De nombreux étudiants viennent de tous pays pour y compléter leur formation et s'intégrer aux laboratoires de recherche de ces entreprises. Sa renommée est mondiale. Cependant, elle est peuplée d'une population d'origine mexicaine voire sud-américaine probablement majoritaire au regard de ceux qui se reconnaitraient dans le suprémaciste blanc. Elle regarde avec envie le Mexique. Bien que lui-même très soumis à l'influence américaine, ce pays leur donne l'exemple d'une liberté politique et diplomatique qu'ils envient. Ceux qui rêvent de Californie indépendante voudraient jouir de la même liberté.

Les partisans du Calexit ont reçu un appui certes involontaire mais considérable de Donald Trump. Les mesures qu'il met en place pour supprimer l'immigration mexicaine, notamment la construction d'un mur et l'établissement de barrières douanières, contredisent directement leurs intérêts. Il en est de même de ses positions rétrogrades sur l'énergie et la lutte contre le réchauffement. La Californie est régulièrement victime d'évènements catastrophiques découlant manifestement de celui-ci.

Aujourd'hui, le gouverneur de cet État, Jerry Brown, lui-même d'origine mexicaine, est sur le point de signer une loi refusant toutes les directives fédérales contraignantes sur l'immigration. Cette procédure dite nullification est effectivement autorisée par la constitution américaine. Les positions de Trump, de plus en plus inspiré par les intérêts militaro-industriels de ceux qui gouvernent à Washington, ne font que renforcer le désir d'indépendance.

Jusqu'où ira ce processus. C'est difficile à dire aujourd'hui. Dans l'immédiat cependant il est attentivement suivi par ceux qui en Catalogne militent en vue d'une sortie de l'Etat espagnol. Celle-ci, que l'on pourrait qualifier de Catalognexit, pour rester dans le jargon, conduirait à faire de la Catalogne un Etat indépendant, sur le modèle de tous les autres membres de l'Union européenne. Cet Etat suivrait-il l'exemple de la Grande Bretagne, en sortant de l'UE et de l'euro, ou y resterait-il? La question est encore discutée.

En tous cas, les partisans de la sécession trouvent des encouragements très solides dans les milieux économiques jugeant que l'appartenance à l'Etat espagnol bride en permanence leurs possibilités de développement, et leur impose des contraintes, non seulement économiques mais politiques, les empêchant de valoriser leurs atouts.

L'avenir prochain dira ce qu'il en est, là encore. Néanmoins nous pourrions peut-être proposer ici le slogan « Calexit-Catalognexit, même combat ».


23/09/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire