Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Jusqu'où ira l'hystérie anti-russe qui se développe aux Etats-Unis?

Il n'est pas nécessaire d'être un grand expert en géopolitique pour noter l'extension actuelle rapide de ce phénomène menaçant pour la paix mondiale. Il suffit d'écouter les déclarations enflammées des hommes politiques, reprises par les médias, dénonçant de plus en plus la Russie comme une menace mortelle pour l'Amérique 1).
Les Démocrates continuent à faire du prétendu « Russiagate » une machine de guerre pour déstabiliser Donald Trump et conduire à son invalidation. Ils accusent, s'appuyant sur les déclarations totalement improuvées de l'Intelligence Communauty, Trump de continuer à jouer, volontairement ou non, le rôle de marionnette au service d'un Poutine plus agressif que jamais.

Les Républicains ne sont pas en reste. Sous la pression des grands intérêts économiques qui voient se profiler vers la fin de l'année 2017 une crise économique majeure dont ils seront tenus pour responsables, ils préparent leur défense en affirmant que cette crise sera le produit de manoeuvres occultes de la Russie. Elle sera due notamment à la pénétration par des hackers russes de tous les sièges des grandes entreprises américaines. Ils ne peuvent évidemment pas fournir la moindre preuve de ces allégations, malgré la puissance de la NSA et du FBI.

Pour sa part, le puissant complexe militaro-industriel se saisit de cette prétendue menace mortelle pour exiger une fois de plus une augmentation des crédits dont il dispose. Quant à Trump, il est trop embarrassé par les fautes croissantes qui lui sont reprochés pour ne pas saisir l'occasion qui lui est faite d'en rejeter la cause sur Vladimir Poutine.

Nous devons pour notre part nous poser, voyant cela, une question qui ne semble pas intéresser les commentateurs politiques: que va faire Moscou pour se préparer à combattre cette offensive? Vladimir Poutine va-t-il garder son sang-froid proverbial en attribuent tout ceci aux délires de ses « partenaires américains » confrontés aux difficultés croissantes des Etats-Unis? Va-t-il au contraire se préparer à riposter, y compris militairement, et sur quels fronts?

Posons nous aussi la sempiternelle question: pourquoi l'Europe, ou des pays comme l'Allemagne ou la France n'ayant aucun intérêt à laisser monter la tension, n'interviennent-ils donc pas pour ramener l'Amérique à la raison?

1) Références

 Voir The Russians are coming! The Russians are coming! du WSWS daté du 12 juin
http://www.wsws.org/en/articles/2017/06/12/pers-j12.html

Voir aussi The New York Times Trump-Comey Feud Eclipses a Warning on Russia: 'They Will Be Back'
https://www.nytimes.com/2017/06/10/us/politics/trump-comey-russia-fbi.html? r=0

ainsi que Politico “Forget Comey. The Real Story Is Russia's War on America »
http://www.politico.com/magazine/story/2017/06/11/forget-comey-the-real-story-is-russias-war-on-america-215245



13/06/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire