Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Donald Trump menacé à nouveau de destitution

Donald Trump vient d'être accusé par la communauté du renseignement d'avoir fourni lors d'une rencontre à la Maison Blanche des informations sensibles au ministre russe Serguei Lavrov. Le Washington Post a relayé cette accusation dans un article qui fait désormais grand bruit. Beaucoup y voient l'annonce d'une prochaine procédure de destitution du président par ceux qui reprochent à Trump de ne pas avoir encore complètement rompu tout lien avec Moscou.


Donald Trump, manifestement, prend cette accusation très au sérieux. Il vient d'indiquer dans deux tweets que ces renseignements n'avaient rien d'illégitimes. Il s'agissait d'informations concernant la lutte contre le terrorisme, lutte en principe partagée entre l'Amérique et la Russie. Lavrov a confirmé ces indications.

Cependant la tempête contre Trump ne diminue pas. Au contraire, elle prend de l'ampleur, non seulement chez les Démocrates mais aussi chez beaucoup de Républicains. Nous avions ici dans divers articles montré comment ces derniers temps Trump avait donné des gages au complexe militaro-industriel-diplomatique (CMI) lui reprochant ses désirs précédemment affichés de rapprochement avec Moscou. Mais ces gages n'ont manifestement pas été suffisants. Il continue à faire peur à l'Etat Profond américain. Celui-ci ne renonce pas à le faire destituer, prochainement ou dans les prochains mois.

Diverses déclarations récentes de Donald Trump semblent montrer en effet qu'il continue à considérer Vladimir Poutine, sur certains points, comme un partenaire souhaitable. Or, comme nul n'en ignore, dans une Amérique de plus en plus en crise économique, le CMI ne conservera son considérable chiffre d'affaires que dans la perspective d'une guerre ouverte avec la Russie. Même si celle-ci n'était pas effectivement déclarée, sa préparation permettrait de garantir au CMI les centaines de milliards de dollars sur lesquels il compte pour garantir son chiffre d'affaires et ses bénéfices. Si Trump paraissait ne pas jouer suffisamment le jeu, il serait balayé.

Peu importe au CMI que l'impeachment du président, pour des motifs aussi farfelus que ceux actuellement invoqués, plonge l'Amérique et une partie du monde atlantique dans une crise qui l'affaiblirait irrévocablement face à la Russie et à la Chine. Les profits d'abord.

Les attaques scandaleuses dont Trump fait aujourd'hui l'objet finiront par le rendre à nouveau sympathique à ceux qui ne voyaient plus en lui qu'un bateleur incontrôlable. Il fait preuve en effet actuellement d'une fermeté et d'une constance le rendant digne d'être un vrai chef d'Etat. Nous observerons évidemment avec attention comment dans les prochains jours évoluera l'offensive contre Trump.

Mise à jour au 17/06

Les attaques contre Trump ont pris une nouvelle dimension le 16/05 avec la publication par le New York Times d'un rapport émanant de l'Intelligence Community selon lequel le Président serait intervenu en février auprès du directeur du FBI James Comey (renvoyé depuis par Trump) pour lui enjoindre de cesser toutes investigations sur son ancien Conseiller National à la Sécurité Michael Flynn accusé de relations avec Moscou. La Maison Blanche a nié toute intervention en ce sens, mais en vain. Washington est aujourd'hui entièrement occupé par cette affaire. Ceci est le signe que l'offensive contre Trump prend de plus en plus d'ampleur.

* Voir New York Times du 16 mai Comey Memo Says Trump Asked Him to End Flynn Investigation
https://www.nytimes.com/2017/05/16/us/politics/james-comey-trump-flynn-russia-investigation.html?_r=0




16/05/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire