Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Trump. Un guignol aux mains des militaires

Les informations venant de la presse américaine alternative montrent que Donald Trump est de plus en plus un Président de façade, l'Etat profond ou complexe militaro-industriel-diplomatique ayant réussi à le subvertir complétement. Et ceci sans faire appel à à un véritable coup d'Etat militaire en bonne et due forme, comme le laissait craindre une information que nous avions publiée précédemment.

Trump est de plus en plus dépeint comme ne s'informant sur rien – ou ne comprenant rien. Il serait enfermé dans le second étage (présidentiel) de la Maison Blanche, envoyant jusqu'à tard dans la nuit des tweets multiples, dont certains paraissent incohérents au regard de ses objectifs précédents. Notamment l'un à Rodrigo Duterte, président philippin et l'autre à Kim Jong-un dirigeant de la Corée du Nord, les traitant de « very smart guys » et les invitant presque à Washington alors que quelques jours auparavant il menaçait de leur déclarer la guerre.

Mais au premier étage de la Maison Blanche se trouvent ceux qui gouvernent effectivement. Notamment le vice-président Pence, les militaires de son gouvernement et un grand nombre d'agents provenant du trio NSA, CIA, FBI. Et ceux là ne plaisantent pas. Ils poursuivent, sous l'autorité nominative du Donald, plusieurs objectifs qui ont toujours été ceux de l'Empire américain dans son effort pour dominer le monde.

Le premier vise à continuer l'encerclement de la Chine et de la Russie par des barrières de missiles et anti-missiles du type THAAD (Terminal Hign Altitude Area Defence). Ceux ci sont de plus en plus performants. Leur portée s'accroit sans cesse, ils peuvent être dotés de charges nucléaires et en terme de défense ils paraissent de plus en plus capables de rendre inefficaces des frappes en retour des Etats visés. Après la Chine, qui ne cesse de protester, Poutine semble avoir fini par s'en inquiéter. Il fait accélérer le programme russe déjà très performant de missiles et anti-missiles. Mais ceci pourrait ne pas suffire à arrêter complètement une attaque américaine.

Un objectif dont on parle moins aujourd'hui consisterait à préparer une invasion militaire des zones riches en ressources pétrolières de la Syrie, auxquelles les USA n'ont aucunement l'intention de renoncer. Bashar al Assad s'en inquiète mais nul ne paraît le prendre au sérieux. Cette opération se ferait avec l'aide active de la Jordanie, qui n'a rien à refuser à Washington. Les monarchies pétrolières verraient cela d'un oeil très favorable. Inévitablement une telle opération conduirait à un affrontement entre les USA et la Russie, qui n'abandonnera jamais ses bases militaires en Syrie.

Enfin, en mer de Chine, l'Amérique, avec la participation du Japon, semble se préparer à des attaques aéro-navales des bases construites par la Chine. Là encore, Pékin a prévenu que ce serait la guerre et Vladimir Poutine lui a renouvelé son appui.

Il y a tout lieu de penser que si les militaires américains se lançaient effectivement dans des opérations susceptibles d'entrainer une guerre avec la Russie et la Chine, Trump tout à ses tweets, n'en serait pas informé en temps utile. Il ne pourrait qu'acquiescer.

Certains se demandent encore pourquoi l'Empire américain a accepté de mettre à sa tête un personnage aussi farfelu et inconsistant que Trump. Cette question n'a peut-être plus lieu d'être posée.

03/05/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire