Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

La guerre nucléaire se rapproche-t-elle?

Il n'est nécessaire d'être un grand expert militaire pour prévoir qu'une guerre nucléaire entre les Etats-Unis et la Russie entrainerait dès les premières minutes dans ces deux pays puis dans le monde entier des morts par centaines de millions et des destructions majeures.

C'est cependant cette perspective qui faut envisager aujourd'hui avec réalisme compte tenu des menaces à peine voilées que Donald Trump en pleine ubris vient de formuler à l'égard de Moscou si celui-ci maintenait son soutien à Bashar al Assad.

Compte tenu de l'infériorité de l'US Army en matière de guerre conventionnelle contre les Russes au Moyen-Orient ou en Ukraine, le recours à des armes nucléaires dites tactiques ou de faible intensité s'imposerait d'emblée. Mais nul chef d'Etat au monde ne pourrait empêcher que la montée vers l'usage d'engins nucléaires stratégiques s'imposerait très rapidement, en premier lieu aux Américains

L'américain Steven Starr, qui a consacré sa vie à l'étude des effets d'une guerre nucléaire étendue (voir son site http://www.nucleardarkness.org/web/stevenstarr/) en donne aujourd'hui de nouvelles descriptions que chaque homme sensé devrait avoir en tête. Steven Starr est un senior scientifique pour l'organisation Physicians for Social Responsibility associée à la Nuclear Age Peace Foundation

Il explique que le bilan humain d'un échange nucléaire entre Washington et Moscou serait dès la première heure de dizaines de millions de morts. Mais Il ne s'agirait que d'un début. Les deux pays disposent d'un arsenal de 3.500 têtes nucléaires pouvant exploser en quelques dizaines de minutes. Ils en ont 4.600 en réserve, prêtes à l'emploi.

Dans ce cas, les plus grandes villes dans ces deux pays seraient détruites. Rapidement environ 30% de la population seraient tués. Dans les semaines suivantes, les retombées nucléaires en tueraient 50% de plus. Aucun pays ne serait épargné. L'hiver nucléaire ferait que la plupart des humains de la planète, sans mentionner les autres formes de vie, mourraient de faim.

Une autre hypothèse, celle d'une explosion à haute altitude déclenchant un electromagnetic pulse (EMP), ne serait guère préférable. Une seule explosion sur la côte Est américaine détruirait tous les réseaux électriques, entrainant en un seul instant la destruction de l'ensemble des centrales nucléaires dans cette région . .. soit 60 Fukushimas en même temps.

S'agit-il de peurs illusoires? On peut l'espérer. Mais plus que jamais auparavant les menaces militaires agitées par la CIA et le Pentagone contre la Russie n'ont été si virulentes. Et Donald Trump est le premier président américain à paraitre les encourager.



13/04/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire