Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Trump cherche-t-il vraiment la guerre avec l'Iran?

Nous avons plusieurs fois noté ici, comme tous les chroniqueurs diplomatiques d'ailleurs, l'hostilité déterminée de Donald Trump à l'égard de l'Iran, cette hostilité pouvant aller jusqu'à déclencher une guerre contre ce pays.
Cette guerre avait été déjà annoncée lors de sa campagne électorale. Depuis Washington, sous la présidence Trump, ne cesse de réitérer cette menace. Il est en cela soutenu par l'ensemble des forces politiques, démocrates ou républicaines. Une telle guerre pourrait redonner à Trump une sorte de légitimité, face à une opposition bipartisane de plus en plus virulente. Nul ne signale que cette guerre, à moins de faire appel à des moyens nucléaires tactiques, serait très difficile à mener par l'US Army.

L'on conçoit bien que la perspective d'une guerre américaine déclenchée contre l'Iran, malgré les risques de cette dernière, convienne parfaitement aux néo-conservateurs et à une majorité de représentants démocrates et républicains. Ils sont les portes-parole du complexe militaro-industriel MIC, de celui des industries du pétrole inquiètes d'une concurrence iranienne et bien évidemment du lobby juif AIPAC. Celui-ci, à tort ou a raison, considère qu'Israël verrait d'un bon oeil l'élimination de l'influence de l'Iran au Moyen-Orient. Sur ce plan, la position de Benjamin Netanyahou est moins claire, car celui-ci souhaite sans doute ne pas affronter directement Moscou, allié indéfectible de Téhéran.

Mais pourquoi Donald Trump s'est-il déclaré ennemi de l'Iran. Sans doute pour les mêmes raisons précédemment citées, la recherche du soutien du MIC et des pétroliers. Mais s'y ajoute le fait qu'il a désormais besoin de l'Arabie Saoudite et des pays arabes sunnites, tous décidés, au moins en parole, à détruire l'Iran chiite. C'est ce qui est ressorti notamment du sommet récent des pays arabes à Amman, Maroc 1) . Le fait que dans ce cas, Trump déclencherait contre lui une hostilité apparemment irrémédiable de Moscou ne semble pas l'inquiéter. Il trouvera toujours moyen de s'arranger avec Poutine, semble-t-il penser.

La guerre en marche

Les évènements de ces derniers jours semblent bien montrer que le MIC anti-Iran considère que le moment est venu de passer des paroles aux actes. C'est ce que montre notamment une audition au Congrès du Général Joseph Votel, qui commande l'important Central Command, couvrant la zone du Moyen-Orient 2). Celui-ci a déclaré, sans apparemment recevoir aucune contradiction, que l'Iran représentait une menace à long terme contre la sécurité et qu'il ne fallait reculer devant aucune mesure, y compris militaire, pour la réduire. Peu importe, au MIC comme semble-t-il à Trump, qu'une telle guerre violerait les accords conclus par les pays occidentaux et la Russie avec l'Iran concernant le renoncement aux armements nucléaire. Au contraire, pourrait-on penser.

Les 27 et 28 mars, le Président iranien Hassan Rohani a effectué une visite officielle à Moscou sur invitation de Vladimir Poutine. Le thème des entretiens était la situation en Syrie, mais on peut penser  que les menaces américaines contre l'Iran ont fait partie des entretiens.

Quant aux Européens, notamment allemands et français, qui fondent de grands espoirs économiques et politiques dans l'établissement de bonnes relations avec l'Iran, force est de constater qu'ils ne se font pas entendre.

Références

1) http://www.maroc.ma/fr/actualites/28e-sommet-arabe-amman

2) Voir en date du 30 mars Top US general calls for military action against Iran http://www.wsws.org/en/articles/2017/03/30/iran-m30.html.
L'on accusera sans doute le WSWS d'être intentionnellement alarmiste, mais les fait qu'il rapporte sont relatés partout, sans susciter d'inquiétude de la part des milieux officiels


31/03/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire