Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Bien sûr, ce n'est pas du terrorisme

Après celui d'Orly un nouveau radicalisé a égorgé ce jour deux hommes à Paris.

 Voir http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/17/01016-20170317ARTFIG00132-deux-hommes-retrouves-egorges-a-paris.php

On y apprend que la préfecture de police de Paris " a rapidement écarté la piste terroriste". La piste privilégiée est, à ce stade, le «double homicide intrafamilial», sur fond de «radicalisation». Le coupable  devrait être envoyé en hôpital psychiatrique...en attendant qu'il ne s'en évade.

Si ce n'est pas du terrorisme direct, c'est du terrorisme indirect. Le terrorisme islamique peut désormais compter sur les centaines de déséquilibrés qu'il a radicalisés grâce aux réseaux sociaux ou dans les mosquées salafistes, comme sur notre indulgence collective à leur égard.

J'ai attentivement écouté au 20h. du 18/03  la 2e chaine française sur ce sujet. Pas un mot. Ne poussons pas à l'islamophobie.

 

18/03/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire