Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Revenu universel. Entre incompétence et escroquerie intellectuelle

Ceux qui proposent un revenu universel, à gauche comme à droite, oublient que, dans la société actuelle, aucun pays ne peut s'imaginer être seul au monde. Les activités productives circulent, notamment mais pas seulement du fait de la numérisation et de la robotisation. Les efforts qui seront peut-être entrepris, à l'exemple de l'Amérique de Trump, pour rétablir des frontières, n'auront qu'un effet limité.
Il en résulte que les bénéficiaires de tels revenus de base, même s'ils restent principalement localisés dans un Etat national, le seront de moins en moins. Ceci non seulement du fait de migrations inévitables mais aussi en ce qui concerne la circulation des citoyens , producteurs ou consommateurs, à travers le monde.

Pa ailleurs la taxation des activités qui sera nécessaire (pour un montant approximatif de 400 milliards en France) entrainera nécessairement une fuite générale devant l'impôt, qu'il s'agisse de l'évasion ou de la fraude fiscale. Les paradis fiscaux seront les seuls à en bénéficier. Or ce ne sera pas eux qui verseront les revenus de base, mais les Etats ayant adopté le principe du revenu universel.

En fait , on ne voit pas comment financer un revenu universel, fut-il initialement limité aux premiers Etats qui tenteront l'expérience, sans mettre en place une taxe universelle. Compte tenu de la fuite également universelle devant l'impôt, il faudrait que l'ensemble des Etats du monde décident de s'accorder sur l'instauration d'un Etat universel, doté des services fiscaux et comptables adéquats. Est-ce envisageable, même si les compétences de cet Etat universel seraient initialement limitées au financement et la distribution d'un revenu universel mondial ?

La réponse est évidemment négative. Comment des pays aux populations aussi nombreuses que celles de l'Inde ou la Chine, pourraient-ils coopérer sur ce sujet avec des pays dits occidentaux en pleine récession démographique, mais disposant d'un revenu par tête pouvant être des dizaines de fois supérieurs ?

Autrement dit, parler de revenu universel, fut-il au début limité à quelques Etats européens, relève de l'ignorance sinon de la tromperie. En fait, comme le signale notre amii Thierry Berthier, le revenu universel est une utopie sortie de la pensée transhumaniste singulariste qui le préconise pour accompagner la convergence NBIC et pour préparer à la Singularité Technologique chère à Ray Kurzweil. On est très loin de cette Singularité , donc très loin du Revenu Universel...

Pour en savoir plus

Quelques articles sur la question, choisis à ce jour parmi les dizaines de rapports et notes que suscite le sujet:

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pourquoi-le-revenu-universel-ne-verra-jamais-le-jour-630457.html

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/il-y-a-une-grosse-incomprehension-sur-le-revenu-universel-631937.html

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/revenu-universel-attention-c-est-un-vrai-choix-de-societe-631233.html

https://www.valeursactuelles.com/economie/le-revenu-universel-decryptage-dune-lubie-demago-60987

http://www.marianne.net/pourquoi-revenu-universel-n-est-pas-demain-france-100239371.html



21/01/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire