Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

L'Inde face au Pakistan et à la Chine. Un recours aux grands moyens ?

Le nouveau chef d'état-major de l'armée indienne, le Général Bipin Rawat , a tenu de nombreux propos belliqueux depuis sa nomination 1er janvier 2017. En particulier, dans un article publié par Times of India (voir référence ci-dessous), il a déclaré que l'Inde devrait se préparer à combattre simultanément deux puissances nucléaires, le Pakistan et la Chine.
Concernant le Pakistan, il a prévenu Islamabad que l'Inde pourrait intervenir militairement dans le pays pour désarmer les insurgés du Cachemire se déclarant principalement anti-indiens. Ceci non pas en répétant les raids transfrontaliers menés jusqu'à présent par l'armée indienne, mais d'une « nouvelle façon qui surprendra l'ennemi »

L'opposition armée entre le Pakistan et l'Inde n'est pas une nouveauté. De nombreuses raisons l'expliquent dans lesquelles l'Inde n'a pas tous les torts. Cependant faire allusion clairement à une opération d'ampleur suffisante pour conduire au recours à des armes nucléaires tactiques est nouveau et inquiétant dans le langage indien.

Plus surprenante et plus menaçante est la perspective d'affrontements armés avec la Chine. Elle s'appuie sur le développement récent d'un arsenal nucléaire indien d'une nouvelle efficacité. Rappelons que celui-ci résulte en partie d'une coopération militaire avec les Etats-Unis, décidée depuis deux ans environ entre les présidents Modi et Obama. La Chine a toujours été ressentie en Inde comme une rivale. Avec le titre désormais acquis de 2e puissance économique, elle ne peut qu'inquiéter le sous-continent indien, qui pourrait viser dans quelques années à celui de 3e ou 4e puissance. Certes, notamment dans le cadre du désormais défunt BRIC, et sous l'influence de la Russie, l'Inde et la Chine avaient convenu de coopérer, mais c'était de la part de Dehli véritablement à contre coeur.

Depuis l'Inde n'a cessé de renforcer sa frontière avec la Chine, en y multipliant les équipements et voies de communication à but militaire. De même des forces de réaction rapide, à caractère éventuellement offensif, notamment sous la forme de corps de montagne, y sont implantées. La encore le rôle de Modi et de sa doctrine de la « suprématie indienne » ont joué un grand rôle.

Le Général Bipin Rawat devrait être suffisamment informé pour savoir que la Chine s'est récemment dotée de matériel ultramodernes. Ils ne concernant pas seulement le domaine naval, mais le champ de bataille terrestre. Ce faisant la Chine se prépare pour le moment à un affrontement militaire éventuel avec les Etats-Unis, que les déclarations incendiaires de Donald Trump font envisager. Mais on peut penser que, sauf dans le cas où l'Amérique et l'Inde conjuguaient leurs forces contre elle, la Chine pourrait relativement aisément se défendre contre des offensives indiennes à sa frontière. Le Pakistan viendrait très certainement en appui.

C'est dans ce cas cependant qu'il faudrait craindre le recours à des armements atomiques, y compris sous la forme de missiles nucléaire intercontinentaux dont les deux pays sont fort bien dotés. Si l'on lit ses déclarations entre les lignes, le Général Bipin Rawat semble ne pas exclure cette perspective, aussi catastrophique soit-elle. S'agit-il seulement de simples « gesticulations »?

1) Voir Two-front war is a real scenario, says General Bipin Rawat
http://timesofindia.indiatimes.com/india/two-front-war-is-a-real-scenario-says-general-bipin-rawat/articleshow/56323769.cms



07/01/2017
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Tension Inde-Chine
08/01/2017 11:22:32 | Par : JP.Baquiast
Voir un aricle plus détaillé de M.K. Bhadrahumar sur cette question
http://blogs.rediff.com/mkbhadrakumar/author/bhadrakumaranrediffmailcom/
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire