Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Trump et la prise de pouvoir par les milliardaires

Un article du 9 décembre publié sur le site alternatif Zero edge 1) montre en détail les fortunes accumulées, de façon certainement illégale, par les futurs membres de son cabinet civil. Il est difficile d'imaginer que tous ces milliardaires feront autre chose à la Maison Blanche que ce qu'ils ont toujours fait et qui a construit leur fortune c'est-à-dire se comporter en prédateurs impitoyables du produit du travail des classes travailleuses.
Il est possible que celles-ci (Main Street) s'en aperçoivent rapidement. Dans ce cas, que feront les électeurs de Trump, à supposer qu'ils aient la volonté et les capacités de réagir. Ils réagiront d'autant moins que Trump, comme nous l'avons rappelé dans un article précédent, vient de nommer en matière de sécurité et de défense une équipe de généraux et d'amiraux qui seront à son service pour réprimer la moindre protestation provenant de ces électeurs déçus.

Faut-il pour autant considérer que ceux qui se sont réjouis du premier succès de Trump et espèrent son élection définitive dans quelques jours sont des naïfs? Sans doute pas. Si Trump n'avait pas été élu, Hillary Clinton l'aurait été. Or entre deux maux, comme l'on dit, il faut choisir le moindre. D'une part Hillary Clinton a été financée et soutenue par un nombre considérable d'autres milliardaires. Ceux-ci espéraient bien sous sa présidence poursuivre et amplifier leurs activités elles-aussi prédatrices, continuer à spéculer en bourse et abriter leurs fortunes dans les paradis fiscaux.

Mais par ailleurs, comme nous l'avons ici même souvent rappelé, avec elle accédaient au pouvoir tous ceux qui, dans le lobby militaro-industriel, voulaient poursuivre et si possible gagner la guerre contre la Russie. Ceci non seulement au Moyen Orient mais en Europe. Ils espéraient ainsi pouvoir accéder, sans frais pour eux, aux richesses potentielles de l'Eurasie. Ils n'auraient pas hésité pour ceci de risquer un conflit nucléaire.

Les intérêts financiers et industriels qui ont soutenu Trump, de même que le lobby militaire sur lequel il va s'appuyer, raisonnent tout autrement. Plutôt qu'engager une guerre à outrance avec Moscou, il vaut mieux, dans leur esprit, au moins pour le moment, explorer les possibilités d'entente avec les Russes. Celle-ci permettrait d'envisager avec eux des possibilités partagées d'exploitation du reste du monde. Dans leurs esprits, ceci inclurait certainement une guerre économique avec la Chine, déjà annoncée par Trump, et dans laquelle le silence, sinon la complicité discrète de la Russie, serait indispensable.

Ce qu'il faut conclure dans l'immédiat est que l'Empire américain, quelles que soient les formes qu'il prendra, sera plus puissant que jamais. Ceci contrairement aux prévisions de certains « libéraux » ou anti-système qui tous les jours annoncent sa chute prochaine.

Les Européens devraient pour leur part en conclure, s'ils avaient quelque clairvoyance, que tant qu'ils ne feront pas d'efforts pour se rendre indépendants de l'Empire, ils ne devront en attendre aucun cadeau. Y compris bien sûr en provenance du si sympathique et truculent Donald Trump.

1) Voir Zero hedge http://www.zerohedge.com/news/2016-12-09/trumps-bait-and-switch

10/12/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 2
Attendre un peu
10/12/2016 17:52:02 | Par : François V
Cela dit il faut peut-être attendre les actes de Trump pour porter un jugement définitif

Tillerson, "ami" de Poutine, très probablement futur secrétaire d'Etat aux USA
11/12/2016 11:07:47 | Par : JPB
Mise à jour au 11/12/ onze heures.

Toujours selon Zero Edge, on apprend que Trump aurait choisi pour le poste très important de Secrétaire d'Etat, actuellement occupé par Jonn Kerry, un éminent représentant de Exxon Mobil, un certain Rex Tillerson. Celui-ci était peu connu en France, mais il faut savoir qu'il entretient d'excellents relations avec Vladimir Poutine. Exxon a fait en Russie l'essentiel de ses profits.
La nomination n'est pas encore définitive, mais elle aurait de grandes chances d'être confirmée cette semaine.
En ce cas, elle confirmerait l'analyse de cet éditorial, selon laquelle il y aurait aux Etats-Unis une part importante d'intérêts industriels et financiers qui rejettent la politique actuelle de Washington, refusant au prétexte de « sanctions », toutes relations avec Moscou.
Ce serait une excellente nouvelle pour la paix dans le monde. Celle-ci comme nous l'avons rappelé souvent, aurait été en grand danger avec l'élection d'Hillary Clinton, l'hyper militariste anti-russe. Nous ferons sur ce sujet un article plus détaillé prochainement.
http://www.zerohedge.com/news/2016-12-10/trump-picks-exxon-ceo-rex-tillerson-secretary-state
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire