Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Comment les généraux américains préparent leur guerre

Dans un précédent article "Les civilisations sont-elles suicidaires?", nous nous demandions si les humains ne sont pas finalement poussés à se suicider collectivement par des déterminismes impossibles à contrôler. Mais nous nuancions tout de suite en ajoutant "Ce ne seraient d'ailleurs pas les populations qui seraient responsables, mais les chefs qu'elles se sont données, et qui deviendraient incontrôlables par la raison".

Aujourd'hui les plus redoutables de ces chefs sont les généraux américains. Totalement incontrôlés, ni par Obama, ni par le Congrès, ni par l'opinion, ils en arrivent à lancer des menaces qui signifieraient la destruction des trois quart du monde, dont l'Europe, s'ils décidaient de les mettre à exécution. Dans ce cas d'ailleurs, ce serait l'Amérique en retour qui serait détruite. Ils sont suffisamment avertis pour le savoir, mais ils font comme s'il n'en était rien. Un psychiatre avec quelques années de pratique ne manquerait pas de les qualifier de personnalités suicidaires, mortelles pour eux comme pour les autres.

Un récent spécimen de ces généraux suicidaires, dont on peut voir le visage empreint de spiritualité sur une vidéo diffusée par Infowars http://www.infowars.com/u-s-army-chief-threatens-war-with-russia/ est le Chef d'Etat-Major de l'Armée américaine, le général Mark Milley. Il ne s'agit donc pas d'un discoureur de caserne, mais du représentant le plus éminent des forces armées américaines. L'imposante brochette de décorations qu'il exhibe peut d'ailleurs en témoigner.

Or qu'affirme-t-il, avec la connivence absolue de l'auditoire? Nous résumons: « Je veux être clair à l'égard de ceux qui nous veulent du mal. L'armée américaine, malgré toutes les difficultés matérielles qu'elle rencontre quotidiennement, vous battra bien plus que vous ne l'avez jamais été ».

Il désigne l'adversaire à détruire « La Russie, l'Iran, la Chine, la Corée du Nord. Elles ont étudié nos tactiques, nos armements...et renforcent en conséquence leurs propres moyens militaires, dans l'espoir de nous détruire dans un proche futur.

Mais je veux les prévenir: le prochain conflit sera hautement meurtrier, bien plus que ceux connus par notre armée depuis la seconde guerre mondiale. Il signifiera combattre dans des zones aux peuplement très denses... ». Il a ainsi fait comprendre que ce serait d'abord en Europe que ces combats se dérouleraient.

Pour le moment, si les Russes ont effectivement modernisé certains de leurs armements, ils ont surtout organisé au niveau national de vastes exercices de défense civile. Ils renforcent également leurs abris anti-nucléaire afin de répondre à la survenue de situation d'urgence à grande échelle. On ne les voit nulle part se préparer à des offensives conventionnelles d'une quelconque ampleur. Il en est de même de la Chine.

Si le général Milley voulait effectivement démontrer la supériorité de l'Armée américaine dont il se vante, il faudrait que cette dernière attaque en premier les territoires russes et chinois. C'est sans doute ce que beaucoup de généraux ont déjà préparé depuis longtemps. C'est ce à quoi ils préparent l'opinion américaine par des discours incendiaires. C'est sans doute aussi ce que décidera Hillary Clinton, si elle est élue.

Ajoutons que, dans notre article précité, nous évoquions le fait qu'une guerre conventionnelle de quelque ampleur dégénérerait inévitablement en affrontements nucléaires. Ceci, le général Milley ne peut pas l'ignorer. Mais curieusement, il n'en a pas parlé. Pourquoi?



13/10/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire