Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Trump en chute libre?

C'est ce qu'annoncent la quasi totalité des médias, depuis le New-York Times jusqu'à l'Express 1).
Ceux-ci, aux Etats-Unis comme en France et dans le reste du monde, manifestent une hostilité systématique à Donald Trump et à ce qu'il propose. Ils se réjouissent donc, quitte à les amplifier, des difficultés qu'il rencontrerait actuellement dans sa campagne..

On peut penser que derrière cette hostilité s'exprime une peur des risques qu'il pourrait faire courir à l'establishment s'il était élu. Non sans doute des décisions qu'il pourrait prendre en tant que président, mais parce que cette élection donnerait aux millions d'électeurs opposés à l'actuel système américain, l'occasion de se faire entendre et peut-être d'enclencher un cycle d'évènements dangereux pour ce système. Comme beaucoup le laissent entendre, peu importe à ce jour pour ces électeurs ce que puissent être ces évènements. L'essentiel serait qu'ils enclenchent un processus permettant au peuple américain de secouer le carcan politique et financier que l'asservit, comme il asservit une partie du monde, dont l'Europe.

Les médias manifestant cette hostilité à l'égard de Donald Trump font comme s'ils ne se rendaient pas compte qu'au cas d'échec de celui-ci, ce serait l'hyper-corrompue et hyper dangereuse Hillary Clinton qui serait élue. Alors les forces militaro-industrielles qui soutiennent le système américain auraient le champ libre pour conduire librement leurs programmes. Ceux-ci comportent de plus en plus ouvertement une guerre avec la Russie et avec la Chine, guerres que les forces militaro-industrielle pensent pouvoir remporter à leur avantage, fut-ce au prix de centaines de millions de morts.

Nous n'avons pas ici notre mot à dire concernant les choix des électeurs le 8 novembre. Nous pouvons tout juste souhaiter que Trump soit élu, à supposer qu'il ne capitule pas avant l'élection par peur des conséquences que celle-ci pourrait entrainer pour lui. Entre deux maux, mieux vaut choisir le moindre.

Tout au plus peut-on espérer que si Hillary Clinton devenait présidente, le vrai visage de l'Empire américain apparaitrait à tous ceux de bonne foi. Alors les médias se voulant honnêtes s'en rendraient-ils enfin compte et cesseraient-ils de soutenir Clinton et cet Empire. Mais sans doute sera-ce trop tard - à supposer que ces médias existent encore et aient conservé le droit de s'exprimer.

1) Voir en date du 02/10 l'article Sondages, impôts et polémique de caniveau: la sale semaine de Donald Trump

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/sondages-impots-et-polemique-de-caniveau-la-sale-semaine-de-donald-trump_1836623.html



04/10/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire