Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Intégrisme catholique, intégrisme islamiste, même combat

Cette note est de la seule responsabilité du signataire. Elle n'a pas été soumise au comité de rédaction

Les deux intégrisme, entre autres similitudes, se caractérisent par la haine de la femme; haine de la femme prétendant avoir les mêmes droits politiques et sociétaux que l'homme, haine du sexe féminin et de son affirmation, haine de tous ceux, chez les femmes comme chez les hommes, qui veulent abolir cet assujettissement millénaire.

Le premier ne va plus jusqu'à comme le second jusqu'à recourir à la violence et la mort pour maintenir les femmes dans la dépendance, mais on peut craindre que certains de ceux qui se reconnaissent dans l'intégrisme catholique n'hésiteraient pas à le faire, si les lois de la République française, laïque, combattant l'inégalité entre femmes et hommes et démocratique, ne s'y opposaient pas.

Le fait que le pape, la plus haute autorité de l'Eglise catholique, parlant pour plus d'un milliard de fidèles, se soit permis le 2 octobre d'accuser la France, et plus particulièrement son Education Nationale, de propager un « sournois endoctrinement de la théorie du genre » aurait été inimaginable jusqu'à ce jour. A quelles pressions a-t-il été soumis, soit de l'Eglise et des catholiques, soit de son propre inconscient tourmenté, pour proférer cette accusation ?

Sous le nom de théorie du genre d'ailleurs directement importé de la sociologie américaine et à peine connu en France, il accuse l'Education Nationale républicaine et laïque de mettre en garde les enseignants et les enfants, filles et garçons, contre les multiples écrits, discours et objets du commerce qui veulent maintenir les filles dans le statut de femme au foyer, privée de tout autre droit que d'acquiescer à la domination masculine.

Rappelons que c'est ce même pape qui peine encore à reconnaître et condamner les multiples crimes sexuels, souvent pédophiles, auxquels se sont depuis toujours livrés les prêtres catholiques et dont les victimes commencent enfin à se faire entendre.

Les enseignants français, femmes ou hommes, ont beaucoup de mérite lorsqu'ils aident leurs élèves, dès le plus jeune âge, à refuser ces stéréotypes. Ils ont d'autant plus de mérite que dans le reste de l'Europe, sans parler du reste du monde, leurs collègues enseignants ne font pratiquement aucun effort pour rejeter ce mot d'ordre des deux intégrismes.

La ministre française de l'Education Nationale a fort justement vivement réagi, le 03/10, contre cette attaque pontificale contre les valeurs de l'institution. Les médias français, dans leur ensemble, se sont généralement « étonnés » de la déclaration papale, même si beaucoup ont rappelé à cette occasion que les militants de la « Manif pour tous » tenaient en général les mêmes propos que ceux du pape.

Disons pour notre part, à une époque où la République française est vilipendée dans le monde entier, que les citoyens français devraient être fiers d'appartenir à une nation qui continue à maintenir tant bien que mal et seule au monde les principes considérés comme encore révolutionnaires qui ont toujours inspiré cette même République depuis 1789.

Référence

* Le Monde. « Le pape François a accusé, dimanche 2 octobre, les manuels scolaires français de propager un  sournois endoctrinement de la théorie du genre. ».

 http://www.lemonde.fr/religions/article/2016/10/03/le-pape-accuse-les-manuels-scolaires-francais-de-propager-la-theorie-du-genre_5007002_1653130.html#ZfRQadxDZyjOL5cr.99



03/10/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire