Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'Ouzbékistan après Islam Karimov. Islamisation?

Longtemps passées sous silence par les médias ouzbeks, la maladie puis la mort du dictateur tout puissant que s'était donné l'Ouzbékistan pose de nombreuses questions. Ce grand pays, en contact étroit avec ses voisins de la chaine dit des khans dont il assure en partie la cohésion, risque actuellement de se décomposer.

Ceci pourra survenir du fait de l'explosion des rivalités entre factions internes que Karimov avait réussi à contenir, grâce une police et une armée organisées sur le mode stalinien. Tenus par un isolement quasi sans failles, dans un monde ou cependant l'information circule, même au sein des dictatures, ces factions et mouvements ne vont pas tarder à se réveiller.

Mais ceci se fera inévitablement au profit de l'islam. Celui-ci exerçait déjà un pouvoir de cohésion très fort. Tout laisse penser qu'un homologue de Daesh pourra s'installer ouvertement. Il s'agira d'un narco-Etat, vivant en grande partie des rémunérations résultant des trafics sur la drogue, bien installés dans le pays. Mais il s'agira aussi d'un Etat djihadiste. L'Ouzbékistan est déjà bien pourvu de candidats au djihad, qui d'ores et déjà rayonnent dans toute la région, ainsi qu'au Moyen Orient et la Russie.

On ne voit pas comment le successeur de Karimov, sur le nom duquel à ce jour aucun accord ne semble se faire, pourra contrer la formation de cet Etat parallèle. Certes la Russie espère bien pouvoir le contrôler, en soutenant une personnalité qui lui soit favorable. Mais il ne s'agit que d'un espoir. D'autant plus que les Etats-Unis veillent activement (CIA interposée) à ce que ce successeur soit sous leur dépendance, et échappe à l'influence de Moscou.

Post scriptum au 06/09

Si l'on en croit l'agence Tass (et en l'espèce il n'y a pas de raisons de ne pas la croire) les condoléances de Vladimir Poutine à la veuve de Karimov et à sa fille, suite au déplacement de celui-ci à Samarcande, ont profondément touché ses hôtes ouzbeck. L'actuel Premier ministre, Shavkat Mirziyoyev, a assisté aux entretiens. Il est possible que ce soit lui qui succède à Karimov. Ce serait une gifle pour Washington. Par ailleurs, Shavkat Mirziyoyev paraît décidé à combattre avec vigueur l'islamisme latent dans la société ouzbeck

Voir
http://tass.com/world/898179

ainsi que
http://tass.com/politics/898138 




05/09/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
un point de vue américain sur Karimov
07/09/2016 19:59:58 | Par : JPB
Il ne s'agit pas d'un pont de vue officiel. Il émane d'un représentant de la gauche libérale américains. A lire
http://www.counterpunch.org/2016/09/07/what-obama-doesnt-want-you-to-know-about-uzbekistan/
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire