Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Google! Dans 2 ans un calculateur quantique de 50 Qbits ?

Le Newscientist du 31 août 2016 publie un article (lien ci-dessous) selon lequel Google serait capable de construire un super-calculateur quantique de 50 Qbits d'ici la fin de l'année 2017.
Bien que ne donnant pas d'informations précises à ce sujet, les chercheurs financés par Google ont publié récemment dans ArXiv un document précisant certaines des solutions qui seront retenues. Le document ne cache pas les intentions de la firme, se donner la suprématie dans le domaine du calcul quantique.

Depuis quelques années, nous avions attiré l'attention sur les perspectives offertes par de tels calculateurs, et sur les difficultés rencontrées par les différents pays qui y travaillent. Dans les calculateurs quantiques, les bits classiques, capables d'adopter 2 positions seulement, 0 ou 1, sont remplacés par des bits quantiques ou Qbits exploitant les possibilités de la superposition quantique. Ils peuvent adopter, en principe, une infinité de positions, entre 0 et 1. Leurs capacités de traitement de l'information sont donc considérablement augmentées. Mais la difficulté est de les réunir et faire interagir dans un calculateur. Ils perdent par « décohérence » leurs capacités quantiques dès qu'ils interfèrent avec de la matière ordinaire. D'où d'extraordinaires difficultés pour les isoler du monde de la physique macroscopique et les faire coopérer.

Des solutions très limitées sont désormais disponibles, notamment provenant de la firme D Wave Computer, récemment racheté par Google. IBM propose pour sa part d'accéder en ligne à une solution voisine. Mais rien de très décisif, hors de portée des calculateurs classiques, n'est encore proposé.

Chacun par contre devrait savoir depuis quelques années que les ambitions de Google seraient de se donner les éléments d'un « cerveau global » autrement dit d'une super-intelligence déclassant toutes les performances actuelles des cerveaux humains ou de leurs ordinateurs. Ce cerveau serait mis à la disposition des ambitions multiples de Google, mais très vraisemblablement il servirait aussi les programmes stratégiques du Pentagone et des industries de défense américaines.

L'objectif, qui n'est pas annoncé officiellement, est d'obtenir un calculateur de 50 Qbits, chiffre inimaginable jusqu'à présent. Les solutions techniques envisagées sont originales. Elles sont trop techniques pour être évoquées ici. Renvoyons à l'article du NewScientist qui résume certaines des perspectives espérées, ainsi qu'à l'article de ArXiv.

Il n'est pas nécessaire de faire de la politique fiction pour signaler les perspectives offertes à Google, au plan scientifique comme au plan géopolitique, par son futur calculateur quantique. Ceci devrait inquiéter fortement la Russie et la Chine (sans mentionner l'Europe) qui à notre connaissance ne disposeront pas prochainement de solutions de cette puissance. Vous avez dit « suprématie mondiale »?

Références

* Newscientist 31/08/2016
https://www.newscientist.com/article/mg23130894-000-revealed-googles-plan-for-quantum-computer-supremacy/

* ArXiv . Characterizing Quantum Supremacy in Near-Term Devices http://arxiv.org/abs/1608.00263
02/09/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire