Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Stop TTIP. Rien n'est joué

Les adversaires du TTIP/TAFTA, dont évidemment nous sommes, auraient tort de se réjouir de l'apparent refus allemand et français d'adopter le traité.

Certes, ces derniers jours, les déclarations encourageantes venant de ces deux pays se sont multipliées. Le ministre allemand de l'économie, Sigmar Gabriel, a annoncé la "mort du TTIP" le 29 août. Il a été suivi le 30 août par des déclarations du ministre français du commerce, Matthias Fekl, et de François Hollande, sur la volonté de la France de mettre fin aux négociations du traité transatlantique. Notons qu'Angela Merkel n'a apparemment pas soutenu les déclarations de son ministre.

Il faut bien voir cependant que les affirmations françaises et allemandes, vraisemblablement provoquées par des considérations électorales , n'auront aucun effet sur la poursuite des négociations. Sans mentionner le fait que la poursuite de celles concernant le CETA, équivalent du TTIP avec le Canada, se poursuivent plus activement que jamais. Nous avions précédemment rappelé à ce sujet que le Canada sera la porte ouverte permettant aux normes et entreprises américaines de s'introduire en Europe, toutes étant déjà présentes au Canada.

D'ailleurs, après les déclaration du ministre français Fekl, le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas n'a pas manqué de réaffirmer  : « Nous avons un mandat de négociation qui a été accepté unanimement  lors du dernier sommet européen cet été

Effectivement la Commission Européenne avait obtenu l'unanimité des gouvernements des pays membres pour ce mandat de négociation, y compris l'Allemagne et la France. Aussi bien, la Commission Européenne annonce déjà le début du processus de ratification du traité pour la fin de l'année.

Selon Margaritis Schinas, la Commission Européenne « fait des progrès constants dans les négociations en cours sur le TTIP ». Elles sont même entrées dans « une phase cruciale », avec des propositions sur tous les chapitres. Ce que confirme le chef des négociateurs américain Michael Forman. Il s'est félicité, dans le Spiegel, peu après les déclarations de Sigmar Gabriel, du fait que l'accord serait en vue.

On peut penser que la Commission européenne, s'appuyant sur le bon accueil de ses décisions concernant l'amende donnée à Apple, prétendra qu'elle est meilleure juge que les Etats pour déterminer ce qui est bon pour l'Europe en ce domaine comme en matière de négociations commerciales. Il ne restera plus aux adversaires du TTIP qu'à militer plus activement qu'actuellement pour une sortie de l'Union. Mais Michael Forman et Barack Obama peuvent se rassurer. Rien en ce sens ne se fera.

https://stop-ttip.org/fr/



01/09/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire