Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Les « casseroles » autour d'Hillary Clinton.

La justice américaine a ordonné le 22/08 au département d'Etat d'organiser la diffusion de 14.900 documents, relevant pour la plupart semble-t-il de la correspondance électronique d'Hillary Clinton, dans le cadre de l'enquête du FBI sur l'utilisation par celle-ci d'un serveur de messagerie privé quand elle occupait les fonctions de secrétaire d'Etat.

 Les documents concernés dans l'ordonnance rendue le lundi 22/08 par le juge James Boasberg seraient différents des 55.000 pages déjà remises par Hillary Clinton au département d'Etat. A la suite de cette décision, le département d'Etat pourrait rendre public une première série d'emails au mois d'octobre, soit quelques semaines avant l'élection présidentielle du 8 novembre qui opposera la démocrate Hillary Clinton au républicain Donald Trump. Le calendrier précis de la diffusion des mails sera établi par le département d'Etat à l'issue d'une réunion le 23 septembre.

Lundi 22/08 également, une autre série de courriels d'Hillary Clinton ont été rendus public par le groupe conservateur Judicial Watch à la suite d'une décision de justice. Selon Judicial Watch, cette correspondance montre que les donateurs de la fondation caritative de la famille Clinton ont cherché à contacter Hillary Clinton quand elle était secrétaire d'Etat lors du premier mandat de Barack Obama entre 2009 et 2013. Son concurrent à l'élection présidentielle Donald Trump a demandé l'ouverture d'une enquête afin d'établir si les donateurs avaient reçu un traitement de faveur à l'époque.

Il n'est pas du tout certain que la diffusion de ces e-mails puisse sérieusement nuire aux chance d'Hillary Clinton pour la prochaine élection. L'establishment qui la soutient fera en sorte que l'affaire reste sans suite sérieuse dans l'opinion.

Dans d'autres  démocraties, les « casseroles » trainées par des candidats aux fonctions présidentielles les ont rarement handicapés. You see what I mean.

 

29/08/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire