Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La Convention Nationale Démocrate et les perspectives électorales d'Hillary Clinton

Hillary Clinton vient d'être adoubée, ainsi que chacun s'y attendait, comme la candidate démocrate aux élections présidentielles de Novembre. On peut cependant se demander si les 4 jours de débats quai-consensuels en sa faveur ont amélioré ses chances face à Donald Trump.
A en croire la presse politiquement correcte, très largement représentée par le New York Times, ce fut le cas. Tous les orateurs qui se sont exprimés étaient en sa faveur, y compris l'ineffable Bernie Sanders. Aucun n'a fait la moindre allusion aux 20 ans d'échecs et de turpitudes qui ont marqué sa carrière ni, évidemment au fait que, plus encore que Barack Obama, elle fut responsable du recul de l'Amérique sur tous les fronts extérieurs. Tous les intervenants, au mépris des observations les plus évidentes prouvant le contraire, l'ont par ailleurs présentée comme la championne des droits des Noirs et autres minorités défavorisées. L'argument selon lequel son élection ferait enfin reconnaître l'égalité de statut entre les hommes et les femmes - ce qui n'a rien d'évident- a été répété jusqu'à la nausée.

Mais les futurs électeurs seront-ils convaincus par cette touchante unanimité. Certains d'entre eux seront certainement enclins à suivre les appels en sa faveur de Bill Clinton et du couple Obama. Mais pour d'autres, il n'est pas évident que les louanges de personnalités comme Bill Clinton et surtout Obama, de plus en plus contestés pour leur aventurisme concernant le premier, leur indécision concernant le second, apportent beaucoup d'arguments en faveur d'un vote Hillary Clinton. Que pourrait-elle faire qu'elle n'a pas fait jusqu'à présent?

On peut s'interroger aussi sur les échos qu'auront auprès des électeurs démocrates le scandale des milliers d'emails diffusés par Wikileaks et montrant les innombrables turpitudes déployées par les hiérarques du parti démocrate et les membres du comité de soutien d'Hillary Clinton pour déconsidérer toute autre opposition interne, notamment celle de Bernie Sanders lorsque celui-ci était encore pris pour une menace. L'argument selon lequel ce serait Poutine (?) qui aurait inspiré ces fuites est de moins en moins reçu par les spécialistes du renseignement. A supposer que ce soit le cas, ce n'est pas la divulgation des emails qui serait répréhensible, mais les faits délictueux avoués naïvement par les auteurs de ces emails.

Il faudrait que les électeurs appartenant au parti Démocrate soient devenus des ânes pour avaler sans broncher les mensonges d'Hillary Clinton. Certes le poids de la propagande diffusée avec force millions de dollars peut rendre aveugle des citoyens jusqu'ici généralement plus critiques que ceux du parti conservateur à l'égard des arguments de l'establishment, mais cette propagande pourra-t-elle jusqu'au bout aider Hillary Clinton à dominer les conséquences de toutes ses trahisons?

Ceci dit d'autant plus que Donald Trump ne perd pas une occasion, avec sa verve habituelle, de contredire les assertions d'Hillary Clinton et de ses soutiens. La campagne de ces derniers, visant à le présenter comme le bras armé de Poutine au coeur de la démocratie américaine est si ridicule qu'apparemment elle n'a fait qu'augmenter le nombre des partisans du Donald.

Ceci dit, rien n'est joué et le risque du désastre que serait pour le monde entier l'élection de Hillary Clinton est loin encore d'être écarté.

28/07/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire