Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Bavière. La généreuse politique d'accueil aux réfugiés.

On connait les faits. Un homme a agressé à la hache et au couteau les passagers d'un train régional en Bavière dans la soirée de lundi 18 juillet, faisant quatre blessés graves - deux d'entre eux ont leur pronostic vital engagé - et un léger. L'agresseur, un Afghan de 17 ans, a été tué par la police allemande, selon un porte-parole de la police.
Ce n'est pas parler en nationaliste borné que souligner pour l'avenir le caractère inévitable de tels faits. Un minimum de sociologie y suffit. Il était à prévoir que parmi le million de « réfugiés » généreusement accueillis en Allemagne par Angela Merkel se trouvent désormais des dizaines – pour ne pas dire plus – d'individus prêts à tuer par tous les moyens disponibles des habitants du pays d'accueil. Parmi eux se trouvent des mineurs. De tels attentats sont évidemment imprévisibles par les forces de sécurité. Ces individus sont mus, en dehors même du fanatisme religieux, par toute une série de troubles pathologiques les rendant incapables de vivre dans des sociétés comme les nôtres. Généralement, ces troubles sont détectés et traités par l'environnement médicalisé disponible dans ces sociétés. Certains, tous les criminologues le savent, y échappent cependant et tuent ou se tuent. Ils accroissent dangereusement les effectifs des tueurs autochtones. 

Mais l'arrivée massive de migrants parmi lesquels il n'est pas possible de procéder à des examens psychiatrique préventifs augmente considérablement les risques de voir certains d'entre eux se comporter comme vient de faire le jeune tueur de Bavière. Le risque devient évidement bien plus grand si, par les réseaux dits sociaux ou autrement, des organisation islamistes terroristes, extérieures ou intérieures, les incitent à tuer le plus possible d' « incroyants », en utilisant tous les instruments disponibles pour ce faire. La perspective ce faisant d'accéder rapidement au paradis d'Allah, comme promis par ces organisations, ne peut que transformer les « combattants de Dieu » en « combattants suicides.

Angela Merkel a eu le plus grand tort de ne pas réfléchir à tout cela en promettant inconsidérément d'accueillir et d'intégrer des centaines de milliers de migrants provenant du Moyen-Orient - ceci sans doute sous la pression du patronat allemand désireux de se doter d'une main d'oeuvre à bon marché. Ceci certainement aussi parce qu'elle s'était laissé manipuler par les services secrets américains pour qui l'invasion de l'Europe par de potentiels terroristes est une façon de rappeler aux Européens qu'il n'est pas encore temps pour eux de s'affranchir de l'aile protectrice de l'Amérique. Rappelons que cette aile protectrice est représentée en Europe par l'Otan et que l'Otan devient de plus en plus un fer de lance offensif contre la Russie.


19/07/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Analyse de géopoliiticiens allemands, qui confirment exactement nos propos
20/07/2016 17:10:26 | Par : JP.Baquiast
Voir
https://francais.rt.com/opinions/24096-bombardements-contre-assad-idee-folle
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire