Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Modèle français, modèle européen ?

Avec la crise systémique, le modèle français retrouve beaucoup de séductions, y compris en France dans l'esprit des membres de la majorité actuelle qui, derrière Nicolas Sarkozy, avaient juré il y a seulement quelques mois, sous prétexte de réforme, de liquider ce qui en restait.

Devant les perspectives d'une crise économique et sociale qui ne cessera de s'étendre, et devant les difficultés rencontrées par les "solutions à l'anglo-saxonne" censées lui porter remède, de plus en plus de gens retrouvent des mérites à ce que l'on nommait pour le critiquer le modèle français. Celui-ci se caractérisait par des services publics forts, des entreprises capables d'investir dans les hautes technologies parce que soutenues par l'Etat, une agriculture tournée vers le marché intérieur, un système de protection sociale par répartition (et non par capitalisation), des établissements de santé et d'enseignements solides. Ce potentiel a fait l'objet depuis une vingtaine d'années d'attaques délibérées des représentants du capitalisme financier international soutenus par des gouvernements irresponsables. Il a donc beaucoup perdu de ses moyens. Mais il avait laissé dans l'esprit des Français de si bons souvenirs que ceux-ci s'étaient toujours dans leur majorité refusé de céder aux sirènes du capitalisme financier et d'un libéralisme économique mondialisé  à l'anglo-saxonne.

Avec la crise, le modèle français retrouve beaucoup de séductions, y compris en France dans l'esprit des membres de la majorité actuelle qui, derrière Nicolas Sarkozy, avaient juré il y a seulement quelques mois, sous prétexte de réforme, de liquider ce qui en restait. Nous pensons qu'il faut prendre acte de ce retour en faveur des solutions régaliennes et colbertistes pour proposer des formules inspirées du modèle français, mais étudiées sous un angle aussi scientifique que possible. Les méthodes modernes de gouvernement participatif permettraient de débarasser le modèle français de ses adhérences bureaucratiques et d'en faire un instrument dynamique adapté aux besoins d'un monde en crise. Ceci non seulement pour la France mais aussi pour l'Europe, l'avenir de notre pays n'étant pas séparable de celui de nos voisins. Avec un peu de chance, de telles propositions pourraient même être prises au sérieux dans d'autres parties du monde, profitant d'un effacement de l'arrogance américaine qui semble bien engagé, quoique puisse faire Barack Obama.

Nous présentons ici (http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=219&r_id=) un document qui n'a pas d'autres prétentions que rassembler quelques bonnes idées actuellement en circulation. Il nécessiterait pour devenir crédible de nombreuses contributions et discussions. Mais l'essentiel est , nous semble-t-il, de prendre date dans le véritable changement d'ère en cours.

30/01/2009
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire