Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Succès du Brexit. Que faire en ce qui nous concerne?

A la suite de notre éditorial du 24/06, qui reprenait une position majoritairement représentée parmi nous, consistant à se féliciter du résultat du référendum britannique en faveur du Brexit, nous avons reçu différentes propositions concernant les positions que notre site Europe-Solidaire pourrait prendre dans un proche avenir pour tenir compte de cet événement très important. Certes, notre voix n'est que faiblement entendue, mais elle l'est cependant au vu de nos statistiques de fréquentation.
La première proposition consisterait à organiser un colloque dès la rentrée, avec d'autres organisations sympathisantes, sur ce que devrait être le type d'Europe que nous souhaiterions voir s'établir au cas où dans les mois prochains un certain nombre d'autres mouvements politiques européens manifestaient leur volonté de voir leur pays sortir lui-aussi de l'Union.

Il est évident que pour convaincre les électeurs français qui, selon les médias officiels (à prendre avec prudence) souhaitent majoritairement à ce jour rester dans l'Union, il faudrait présenter des propositions bien argumentées concernant l'Europe souhaitée par les partisans de la sortie. Il faut rappeler que ceux-ci n'ont jamais nié l'importance politique et géostratégique de l'Europe, à condition que par des accords intergouvernementaux bien compris, l'ensemble européen refondu puisse devenir ce qu'il n'a jamais été, une force capable de peser en toute indépendance entre les grands blocs. Quels objectifs et quel moyens envisager en ce sens? Nous devrions pouvoir participer à la formulation rapide d'un tel programme, y compris bien sûr avec les moyens de l'internet.

Faire de l'élection présidentielle française future un référendum de fait sur le Francexit. .

Parallèlement, un des membres de notre comité, tenu à la réserve de par ses activités professionnelles, a suggéré une excellente idée. Beaucoup de militants politiques français, de divers bord, souhaitent qu'un référendum soit organisé rapidement pour consulter l'opinion sur la question d'un Francexit. Or un tel référendum ne sera jamais décidé, compte tenu de la résistance des institutions. La seule façon qu'il puisse avoir lieu serait que les élections présidentielles prochaines se tiennent sur une seule question, la position du futur président concernant le fait de rester ou non dans l'Union.

Il ne s'agirait pas de demander aux candidat(e)s proposant la sortie de préciser le type d'Europe qu'il (ou elle) chercherait à négocier au cas où il (ou elle) serait élu(e) à l'Elysée. Il suffirait qu'il (ou elle) s'engage sur une seule question: rester ou non dans l'Union européenne. En votant pour eux, les électeurs réaliseraient un référendum de fait.

De la même façon nul n'avait demandé avant le référendum britannique quel type d'Europe les partisans du Brexit défendraient au niveau européen en cas de succès. Nécessité faisant loi, les vainqueurs du référendum britannique seront bien obligés de préciser pour le reste du monde leur politique européenne. Le plus urgent était pour eux – comme pour nous – qu'ils fassent triompher le principe de la sortie.

24/06/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire