Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Jean Claude Junker. Du paradis fiscal au paradis artificiel

Les preuves sont désormais multiples de l'addiction pour l'alcool (bier or stronger)) du Président de la Commission européenne Jean Claude Junker. Le sujet fait désormais l'objet, non seulement des conversations dans les cercles bruxellois, mais de nombreuses allusions ou images dans les médias internationaux.

En témoigne la vidéo référencée ci-dessous que vient de publier RTNews. Certains parleront d'un photo-montage malveillant, d'autant plus que l'évènement filmé était relativement ancien et lointain (Mai 2015 en Lettonie). Mais il n'est pas le seul, comme en témoigne un recensement rapide de l'Internet.

Le phénomène n'est pas anodin, même si de nombreux hauts responsables politiques n'en sont pas exempts, notamment à l'occasion de fin de manifestations diplomatiques. Il faudrait au contraire s'interroger sur le choix par le Conseil européen de Jean-Claude Junker comme président de la Commission européenne. Non seulement ses activités comme chef du gouvernement du Luxembourg, pays emblématique des paradis fiscaux, auraient du le disqualifier, puisque Junker ne pouvait pas les ignorer, même à supposer qu'il ne les ait pas encouragées. Mais aujourd'hui sa propension à l'alcool vient s'ajouter aux raisons qui devraient justifier sa mise à l'écart.

Comme cela n'est pas le cas, il s'agit d'un argument de plus pour justifier la thèse que sous la pression des intérêts américains, relayés abondamment à Bruxelles et dans les capitales européennes, tout a été fait pour affaiblir l'Union, s'assurer qu'elle ne s'éloignera pas du rôle de fidèle servante de Washington et de Wall Street qui lui avait été assigné, dès sa création, par la politique atlantiste.

Il ne faut pas s'étonner que de plus en plus de pays européens soient désormais tentés par un Bruxelles-Exit. La raison de cette volonté de reprise d'indépendance dépassent très largement les critiques pouvant être portée contre Jean-Claude Junker, tant à l'égard de ses décisions politiques (en soutien persistant au Tafta notamment) que pour ses habitudes privées. Mais elles y participent.

Pour en revenir au président de la Commission, il vient d'annoncer qu'il allait procéder, ce qui est louable, à une visite diplomatique à Moscou. Espérons que les conclusions positives de celle-ci , s'il en est, concernant la possibilité d'un rapprochement entre l'Union et la Russie ne puissent être attribuées aux seuls effets de la vodka.

Voir
https://www.rt.com/news/345474-junker-riga-drunk-speculation/


14/06/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Junker bis
14/06/2016 08:51:22 | Par : JP.Baquiast
Sur le même sujet, mais en plus grave, voyez sur Mediapart un article qui exprime mieux que nous ne le ferions nous-mêmes, ce que nous pensons
https://blogs.mediapart.fr/pierre-sassier/blog/020616/monsieur-junker-leurope-un-besoin-urgent-dune-autre-vision-que-la-votre
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire