Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Quis regem fecistit? Qui t'a fait roi? 1)

C'est la question qu'il faudrait légitimement poser au Califat, c'est-à-dire aux terroristes se revendiquant aujourd'hui de l'Etat islamique. Si Etat islamique ou Califat il y a, c'est l'Occident, et plus particulièrement l'Amérique, qui l'ont fait ce qu'il prétend être aujourd'hui. Sans les dollars et les armes américaines, comme sans les financements inépuisables provenant de l'Arabie saoudite, vassale de l'Amérique , il n'y aurait pas d'Etat islamique, mais seulement des bandes de barbus mal lavés poursuivant dans le désordre des fantasmes sanguinaires.


Le Diploweb a fait parvenir à ses abonnés cet article très documenté sur le Califat. 2). Il faut le lire attentivement, ainsi que consulter les sources citées. L'article doit légitimement effrayer, ceci d'autant plus qu'un nouveau massacre vient d'avoir lieu à Orlando. Tout laisse penser que l'offensive, bien décrite par l'auteur, n'a rien de théorique. N'importe lequel du milliard et demi (sinon plus) de musulmans dans le monde pourrait ainsi se transformer, pour des raisons diverses dont certaines relevant nécessairement de la pathologie mentale, en combattant de la cause décrite.

Ceci nous pose à tous la question de savoir comment se défendre. Mais pour se défendre, il faut remonter aux causes du mal. C'est-à-dire se demander si le monstre ainsi décrit n'a pas été enfanté ou soutenu par des intérêts politiques américains irresponsables, et même si certains de ceux-ci  ne continuent pas à le faire?

Or la réponse aujourd'hui ne fait aucun doute. Elle est largement documentée, par de nombreuses sources différentes. C'est le Pentagone et les néoconservateurs américains qui ont décidé il y a plus de 10 ans de susciter, financer et armer les forces constituant depuis lors l'Etat islamique. L'objectif était, comme nul ne devrait l'ignorer aujourd'hui, d'atteindre au coeur la Russie et accessoirement Bashar al Assad, son allié. Quant aux soutiens libéralement apportés par l'Arabie saoudite et la Turquie à Daesh, il faut savoir, comme un ancien officier des services français nous le rappelait récemment, que ces deux pays n'auraient rien fait de leur propre chef. Ils n'ont agi qu'avec l'injonction et les soutiens de Washington.

Tout laisse penser aujourd'hui que l'Amérique, tout en prétendant lutter contre Daesh, y compris aujourd'hui pour venger Orlando. continuera à le faire. Ceci aussi longtemps que la Russie s'obstinera à lui tenir tête. Les gouvernements européens, et la France en premier lieu, devraient agir directement auprès des Etats-Unis pour que ces aident cessent enfin. Mais ils ont laissé leurs voix devenir si faibles qu'elles ne seront pas entendues. Ils devraient aussi se rapprocher de Moscou pour mener une lutte commune.

Références

1) Cette phrase est attribuée à Adalbert, comte de la Marche et du Périgord. Celui-ci défia, en l'an 996, le roi de France Hugues Capet en refusant de lever le siège de Tours. Le vassal insultait l'autorité de son suzerain. Le roi en colère adressa à Adalbert ce rappel à l'ordre féodal : « Qui t'a fait comte ? » Adalbert retourna la question à Hugues Capet : « Qui t'a fait roi ? » Le comte lui rappelait ainsi la faiblesse de son pouvoir.

2) Voir http://www.diploweb.com/Le-Califat-une-entreprise.html?utm_source=sendinblue&utm_campaign=NL103130616&utm_medium=email

13/06/2016
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire